MOPJAD Infos

Zimbabwe: Ottawa rejette l'annonce "incorrecte" sur les "diamants du sang"


Zimbabwe: Ottawa rejette l'annonce 'incorrecte' sur les 'diamants du sang' Zimbabwe: Ottawa rejette l'annonce "incorrecte" sur les "diamants du sang" © AFP

Le Canada a dénoncé vendredi l'annonce "incorrecte" du président du processus de Kimberley qui autorise le Zimbabwe à revendre des diamants en dépit d'accusations de recours à du travail forcé dans ses mines.

"Un avis administratif émis en fin de journée hier déclare incorrectement qu'un compromis a été réalisé" lors de la réunion du mécanisme de contrôle de la commercialisation des diamants dans le monde, dit processus de Kimberley, qui vient de se dérouler à Kinshasa, indique dans un communiqué le chef de la diplomatie d'Ottawa John Baird.

Il avertit l'industrie diamantaire canadienne de ne pas acheter des diamants de Marange.

"Contrairement à ce qu?affirme l?avis du président, certaines questions importantes n?ont pas été résolues. Le Canada, tout comme d?autres pays aux vues similaires, n?a pas approuvé la proposition soumise par le président", explique M. Baird.

Selon lui, l'avis en question "a été émis en violation des règles et procédures" du processus de Kimberley.

"A la suite de la répression brutale menée par les militaires du Zimbabwe contre les mineurs en décembre 2008, le Canada continue d?appeler à la supervision des exportations de diamants des deux mines de Marange et à des modalités de surveillance crédibles. Le Canada refuse d?accepter le plan de certification des diamants du Zimbabwe tant que de tels mécanismes n?auront pas été mis en place", ajoute encore le ministre canadien.

Jeudi, Mathieu Yamba, représentant de la République démocratique du Congo et président en exercice du processus de Kimberley, avait indiqué que la vente des diamants provenant des mines serait autorisée, après une inspection par deux contrôleurs avant toute transaction.

La Chine, l'Inde et des nations africaines ont soutenu cette décision, alors que des pays occidentaux, des défenseurs des droits de l'homme et des industriels du secteur y étaient opposés.





26/06/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 124 autres membres