MOPJAD Infos

Africa24 : 52 mn de naufrage en direct pour Wilfried Léandre Houngbédji et Martine Gnambodé, Léonce Houngbadji et Dine Eric Adéchian brisent les reins aux envoyés de Talon


            En 52 mn, Wilfried Léandre Houngbédji et Martine Gnambodé ont montré ce vendredi 13 juillet 2018 face à Léonce Houngbadji et Dine Eric Adéchian leurs limites. Approximations, invectives inutiles, coups bas, mensonges, incapacité notoire à parler du programme d’actions du gouvernement, intimidation du journaliste, erreurs, voire craquage total, la prestation des deux représentants du gouvernement béninois dans l’émission « Polititia » restera comme l'une des plus indigentes de l’histoire politique béninoise récente. Dans un débat aussi sérieux, le directeur de la communication gouvernementale a offert la preuve au plus grand nombre que le régime du « nouveau départ » reste bien loin de la crédibilité nécessaire pour gouverner le Bénin. Les débats politiques pour Patrice Talon et ses partisans sont toujours propices à la prolifération d'intox en direct. Et Wilfried Léandre Houngbédji et Martine Gnambodé sont restés dans la tradition « rupturienne ». Florilège des passages qui les ont mis K.O., en quelques scènes marquantes.



Véritable naufrage en direct. Du massacre. Le directeur de la communication gouvernementale de Patrice Talon a été humilié sur la chaîne internationale Africa24 ce vendredi 13 juillet 2018, dans l’émission « Polititia ». A la place des arguments, des faits palpables, Wilfried Léandre Houngbédji a préféré nager dans les injures, le mensonge et la littérature. Il niait les faits pourtant irréfutables, mentait à haute voix en direct et fulminait contre le présentateur accusé ouvertement de partialité.
Certains téléspectateurs estiment que c’était « un naufrage en direct », plein d’autosatisfaction évidemment indécente vu les résultats minables de Patrice Talon, au plus bas dans les sondages, contesté dans son propre camp pour ses choix hasardeux. D’autres ont carrément exprimé leur insatisfaction. « Wilfried Léandre Houngbédji a passé son temps à injurier ses contradicteurs et à expliquer que tout ce que son chef fait est bien, que le Bénin va mieux aujourd’hui qu’hier. Mais on a bien vu que les deux ans de présidence de Talon ont aggravé la misère, la pauvreté, la précarité, l’insécurité, le délestage, le chômage et détruit le vivre ensemble entre Béninois… dans le pays », déclarent d’autres, qui dénoncent Wilfried Léandre Houngbédji « totalement déconnecté des réalités du pays ».
Pour le compte de l’opposition béninoise, Léonce Houngbadji et Dine Eric Adéchian étaient aux commandes. Wilfried Léandre Houngbédji et Martine Gnambodé représentaient le gouvernement béninois, la mouvance présidentielle. Les délégués de Patrice Talon ont simplement été laminés par des arguments convaincants.
Les représentants de l’opposition ont basé leurs argumentaires sur le factuel, les faits, pendant que Wilfried Léandre Houngbédji et Martine Gnambodé étaient dans la diversion, l’insolence, le maquillage, l’intoxication, la manipulation et la désinformation.



16/07/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 127 autres membres