MOPJAD Infos

BENIN: Situation tumultueuse de la nation : Faut-il laisser la patrie s’écrouler ?

La situation actuelle de notre pays nous interpelle tous, à plus d’un titre. ,  Alors, devons-nous laisser s’écrouler notre patrie pour des intérêts personnels ?

Alors il est temps de faire le point

            “Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots.”, Martin Luther King

 

          Ceci étant, il est illusoire de dire aujourd’hui que la République du BENIN  se porte au mieux. En réalité, rien ne va. Ni sur le plan politique, économique encore moins social. Toutes choses qui doivent nous interpeller à se parler sans haine. Malheureusement, au moment où l’opposition se manifeste pour réclamer ses “droits”, le pouvoir tente de s’engouffrer dans la spirale de la violence. Pourtant, ni l’un ni l’autre n’a raison. Car, comme l’a dit Martin Luther King : “Un royaume digne de ce nom ne peut exister sans inégalité entre ses habitants, certains doivent être libres, d’autres servir, certains règnent, d’autres se soumettent.”

 

       Depuis avant les joutes électorales, chacun savait que ces élections allaient être une opportunité . Et ce fut le contraire . Mais, pour préserver l’essentiel, les présumés vainqueurs se devaient d’être humbles pour le pays . En faisant des concessions, selon nos vertus. Mais, par manque d’humilité, de mauvais conseils, ils veulent imposer la force dont la finalité risque d’être préjudiciable au pays. Alors, ceux qui devaient ou doivent intervenir sont pires que les acteurs. Ils ne font qu’attiser le feu de la haine alors que  tout le pays leur  échappe . Ouvrons donc les yeux et les oreilles pour nous éviter le chaos.

  A cet effet, après la barbarie des casses , les maitres de la ruse et de la rage  empêchent   le dialogue, interdise les greves .  ils  doitvent mettre de l’eau dans leur  vin. Il doit dialoguer, dialoguer avec franchise afin que  se tienne les assises nationales .

         Sans être un oiseau de mauvaise augure,  empêcher cette assise nationale  risque de faire écrouler notre patrie. Alors, retenez ceci : “Dieu a les deux bras étendus. L’un est assez fort pour entourer de justice, l’autre assez doux pour nous entourer de grâce.” Martin Luther King.

La balle est actuellement dans votre camps chers gouvernants ,

 cetait mon coup de guelle de ce jour

 BADIROU L e panafricain

 



26/11/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 128 autres membres