MOPJAD Infos

BENIN:Talon Patrice sur Tv5 Monde et Rfi Le monde, Des paroles cousues de fil blanc

Talon sur Tv5 Monde et Rfi Le monde

 

L'interview annoncée à grand renfort  médiatique n'a accouchée que d'une sourie.

 

Résultat des courses, on aura eu plaisir à écouter des journalistes qui osent poser des questions, et un interviewé égal à lui-même, suffisant mais cette fois-ci acculé par des journalistes qui ne reçoivent pas des perdiemes  après chaque parution.

 

Ces journalistes nous ont permis de voir un président fébrile, peu sûr de la réalité du pays et n'ayant aucune vision claire sur la fin de son mandat.

 

On attendait un bilan des deux ans de gouvernance. Nous avons un nouveau plaidoyer pour la patience car tout est désormais incertain.

 

- Les emplois ? Le président dit qu'on verra les résultats dans quelques années. "Avez-vous vu un pays où en 2 ans on a des résultats ?" a-t-il réagi, mal à l'aise. Il poursuit : "une usine a besoin d'étude, d'implantation avant de créer des emplois". Or nous savons tous que nous sommes encore aux études.

 

Le social et l'économie avec le dépérissement des activités ? Le président répond que les rues ont été déguerpies mais il n'y a pas eu substitution des activités. Le président révèlera toute sa non maitrise des principes économiques en disant: "il n'est pas normal dans un pays, que le commerce court après le client". Ce ne sont là que les propos de celui qui aura vécu éternellement de décrets. Oui dans une vie normale, chaque opérateur économique va à la rencontre de sa clientèle. Dans l'ordre, certes, mais il revient au pouvoir public de garantir cet ordre.

 

Djeffa? Le nom qu'il ne fallait pas prononcer. Le President s'est montré agacé, railleur, évasif, confondu et contradictoire. Il a 59 députés a-t-il rappelé. Cela prouve que le pays est avec lui. Un aveu de surdité chronique aux difficultés qu'il crée.

 

Gouvernance et démocratie avec les tentatives de retrait de droit de grève par exemple. Grand moment de solitude du président Talon qui confirme être l'auteur des arguments que ses klébés diffusent sur les réseaux sociaux. Il cite la France, le Togo et le Sénégal comme des exemples de pays où le droit de grève est restreint. En son temps, pourtant plusieurs preuves ont été apportées pour soutenir le contraire. Un président mal informé est sujet à des décisions approximatives et anti démocratiques.

 

Les conflits d'intérêts Le président jure qu'il n'en est rien et qu'il ne fait même pas de népotisme. Il ne nommerait personne de sa famille. Et pourtant. Olivier Bocco, Johannes Dagnon, Boniface Vignon, les frères, oncles , tantes cousins et cousines nommés ambassadeurs dans différents pays et les amis buveurs de champagne ramenés de la France et payés à prix d'or.

 

Le chemin de fer. Il confirme que c'est bien lui qui a demandé à Bolloré et Petrolin de se retirer pour aller chercher un troisième larron car il estimait que Petrolin ne pouvait financer le projet tout seul. Preuve d'une irruption inadmissible et revendiquée dans le fonctionnement de la justice. Le président de la république représente t-il à lui seul un tribunal arbitral ?

 

Enfin, le mandat unique. Le summum du manque d'horizon. Réponse du président : nous verrons bien

 

La ruse a ses limites dès qu'elle trouve en face des indépendants comme l'opposition désormais ferme.

Mopjad infos

 

 



22/04/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 128 autres membres