MOPJAD Infos

Ma part de vérité!!!!!!!!!!

 

 

       Nombreux sont ceux qui  pensent , à tord ou à raison , que la Politique  c’est l’art de la seduction verbale, du bavardage stérile, le champs clos des discussions oiseuses, tantot feutrées, tantot ponctuées d’envolées lyriques ou pompeuses sur les themes récurrents  de  «  La démocratie » et de « l’interet superieur de la nation »  derriere lesquels se cachent  en fait des motivations égoistes, malsaines, et inavoués.  Ainsi la pratique politique est- elle aujourd’hui perçue : au point qu’on oublie trop souvent hélas ce qui, à mon sens, devrait lui conferer son essence véritable et sa finalité la plus noble, à savoir l’action en faveur  des couches les plus vulnérables de la société.


         Chez nous au BENIN en particulier et en Afrique  en général, comme partout  ailleurs, ces catégories défavorisées, ce sont les enfants, les jeunes, les femmes, les paysans et les artisans. Envers eux, la classe politique béninoise en particuliere et celle  de l’Afrique en général, toutes tendances et toute sensibilités  confondues, a une dette morale incommensurable dont elle a le devoir imperieux de s’acquitter, faute de quoi elle se rendrait inévitablement coupable, aux yeux des génératios montantes et futures et devant l’implacable jugement de l’histoire, de démission,d’ingratitude et de faillite.

 Telle est mon intime conviction.

Et c’est pourquoi, je me permets de convien toutes les Béninoises   et tout les Béninois et principalement la  jeunesse Africaine à cette prise de conscience  individuelles et collective qui doit sous –tendre, inspirer   et enrichir l’indispensable reflexion politique nationale sur la situation et le devenir de notre continent.  Une telle réflexion  ne saurait  etre l’apanage des seuls politiciens ; nous sommes tous concernés. Pour ma part, je tenterai d’y apporter toute la franchise et toute la sincerité que nous impose à chacun et à tous le devoir  de verité et dhonneteté intellectuelle à l’égard des masses laborieux  de nos villes et de nos  campagnes qui aspirent  legitimement à savoir et à comprendre pour mieux se determiner et faire face , en toute connaissances de cause , aux exigences nuvelles du cours de l’histoire de  nos jeunes nations .

         Ma modeste contribution personnelle, fruit  de plusieurs années de reflexion, s’inscrit dans ce cadre, et est contenue dans les ecrits   qui suivent. Je la dedie à tous les panafricains epris de justice  et de developpement pour l’Afrique. Face à un monde louderment chargé d’incertitudes, de menace et de defis de toutes sortes, elle se sent trahie et abandonnée dans tous les domaines et à tous les niveaux.  Et elle s’interroge avec angoisse.

 Je veux lui dire que je partage  entierement ses preoccupations, que je comprends ses amertumes, et que je souhaite lui soumettre quelques  éléments de reponse à tous les maux qui assaillent notre société. Je voudrais tout simplement, dans  notre recherche commune des voies et  moyens devant


      Conduire progressivement à une societe beninoise  en particulier et  africaine en général  plus juste et plus humaine, exploser ma vision des choses dire ce que je crois et pourquoi   j’ai  foi en un avenir radieux pour notre continent.  Car  la solution aux problemes africains est le MOPJAD ( le MOUVEMENT PANAFRICAIN DES JEUNES D’AFRIQUE ET DE LA DIASPORA) et ce n’est qu’avec ce mouvement panafricain que la jeunesse Africaine peut trouver la cle de sa reussite.

   

                                                                                                                  Mahfouz BADIROU



27/11/2012
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 126 autres membres