MOPJAD Infos

BENIN:Nouveau découpage territorial Yayi a-t-il les moyens de sa politique ?


Le projet de loi sur le découpage territorial sera étudié à la prochaine session extraordinaire prévue au parlement pour le 12 mars. Six régions et 29 départements, c'est ainsi que se présente le nouveau découpage alors que six des douze départements actuels sont sans préfets. Au regard du parcours semé d'embûches de cette réforme, le gouvernement a-t-il plus de chances de voir le projet aboutir ?

Le Bénin passera bientôt de 12 à 29 départements. C'est du moins ce qu'on peut retenir des conclusions issues des travaux de la commission nationale en charge de ce dossier. Ce projet de loi est déjà inscrit à l'ordre du jour de la prochaine session extraordinaire de l'Assemblée nationale, la première de l'année 2012 qui aura lieu le 12 mars prochain. En effet, ce projet de loi a pour but de modifier et de compléter la loi N° 97 du 15 janvier 2009 portant organisation de l'administration en République du Bénin; il ambitionne de partitionner le Bénin en 29 départements pilotés par six régions. La réforme vient selon les précurseurs, corriger les insuffisances de la loi sur le découpage territorial. Il doit également favoriser l'efficacité de l'administration, la protection des personnes et des biens et le renforcement de la solidarité culturelle entre les peuples.

Ainsi, il revient à dire que le découpage territorial actuel de 12 départements présente des lacunes qu'il faudra corriger pour permettre aux populations de soulager leurs peines. Dans le découpage territorial de 1958, le pays comptait six provinces issues du découpage colonial fraais : l'Atacora, l'Atlantique, le Borgou, le Mono, l'Ouémé, et le Zou. Depuis 1999, le Bénin est subdivisé en douze départements et soixante-dix-sept communes. Les six nouveaux départements alors créés sont l'Alibori, les Collines, le Couffo, la Donga, le Littoral, et le Plateau. Ceux-ci se sont vus attribués officiellement leur préfecture en 2008. Sur les 12 départements, les six nouveaux demeurent sans chef-lieu et donc sans préfets. Cet état de chose est dû aux conflits entre les villes désignées pour abriter les chefs-lieux de ces nouveaux départements et les autres villes frontalières qui prétendent être mieux placée pour bénéficier de tels avantages.

Selon les observateurs, la création de 6 régions et de 29 départements pour le Bénin engendrera d'autres moyens financiers pour leur fonctionnement et donc, des dépenses supplémentaires pour l'Etat, alors que le pays actuellement souffre d'un manque criard de ressources financières et a d'autres priorités insatisfaites. Le mieux à faire pour corriger les dysfonctionnements ne réside certainement pas dans le fait de procéder à un autre découpage du territoire national mais plutôt de revoir comment le concept de la décentralisation est appliqué. Mais qui dit découpage territorial doit penser à l'allocation des ressources nécessaires pour la gestion de ces nouveaux territoires autonomes. Allons-nous toujours tendre les mains aux colons au moment où notre chère patrie souffre de l'accumulation des dettes financières qu'elle a envers l'extérieur? Certains députés sont clairs sur la question. L'honorable Rachidi Gbadamassi a, en son temps, estimé que la solution au développement du Bénin passe inévitablement par le transfert des compétences. Mais quant à la réforme territoriale, il considère qu'elle est inopportune en ce sens que les ''12 départements existants ne sont pas encore gérés''. De son côté, son collègue Grégoire Laourou a, pour sa part, anticipé: ''cette réforme va nécessairement déboucher sur une incidence financière et il n'est pas question de s'engager sur cette piste ". De toutes les façons, ce nouveau découpage constituera des charges supplémentaires au pays ; les populations qui se sont révoltées à l'annonce de ce découpage, sont-elles convaincues du travail abattu ? 112.622 km² (et moins encore de nos jours) découpés en 29 départements et 6 régions, le Bénin a-t-il les moyens nécessaires pour mettre en œuvre son projet ? Difficile d'y répondre.

Gathum Gbaguidi(adjinankou)


02/03/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 124 autres membres