MOPJAD Infos

BENIN :COMMUNIQUE DU GROUPE PETROLIN

 

Le 04 septembre 2014, le Gouvernement Béninois a publié sur son portail officiel un communiqué de presse sur la visite de travail du Président Nigérien au Bénin et sur le chantier de la gare de l’OCBN en réfection.

 

Le Groupe PETROLIN tient par le présent communiqué à contester fermement la présentation des faits retenue par l’Etat concernant le projet de construction et de réhabilitation de la ligne de chemin de fer reliant le Bénin au Niger.

 

Ce projet est présenté sur le portail officiel du Bénin, comme l’un des segments d’une "Boucle Ferroviaire" d’Abidjan à Lomé en passant notamment par Ouagadougou, Niamey et Cotonou. Or il n’existe aucun accord international global sur une telle "boucle" ni aucun cadre juridique.

Le Bénin et le Niger sont en fait liés par des accords formels concernant le chemin de fer Bénin-Niger et c’est dans ce cadre qu’ils ont lancé un appel d’offres international en août 2008 pour la mise en concession dudit réseau ferroviaire, sa réhabilitation, construction, exploitation et gestion.

Le Groupe PETROLIN a gagné cet appel d’offres, ce qui lui a été notifié le 22 juillet 2010 par lettre d’adjudication définitive N° 001/2010/MTTA/MTTTATP/PR/CPC signée par le Bénin et le Niger.

Par contre, le groupe Bolloré qui avait de son côté fait l’acquisition du dossier d’appel d’offres s’est finalement abstenu de soumissionner.

Le Groupe PETROLIN est donc le concessionnaire désigné pour le réseau ferroviaire Cotonou – Parakou – Dosso – Niamey. C’est à ce titre et en cette qualité qu’à la demande des Etats du Bénin et du Niger, son Président Monsieur Samuel DOSSOU-AWORET, a pu prendre part à des discussions avec des investisseurs privés, notamment le Groupe Bolloré, afin de leur donner l’opportunité de participer au projet du Groupe PETROLIN dans le cadre juridique existant.

Aussi, le Groupe PETROLIN ne peut que contester les déclarations publiées par le Gouvernement Béninois sur son portail officiel.

 

Il convient de rappeler que c’est le Groupe PETROLIN qui est à l’origine du projet "Epine Dorsale".

 

La composante principale de ce projet est la ligne de chemin de fer Cotonou – Parakou – Niamey via Dosso avec ses deux (02) terminaux créés par le Groupe PETROLIN, le Port sec de Parakou déjà construit et le Port Pétrolier, Minéralier et Commercial en eau profonde de Sèmè Podji objet d’une Convention Particulière entre la République du Bénin et le Groupe PETROLIN.

 

Ces travaux et réalisations ont été effectués en exécution de la Convention Cadre conclue le 25 janvier 2010 entre la République du Bénin et le Groupe PETROLIN afin de permettre le développement du Projet Epine Dorsale. Cette Convention Cadre a attribué au Groupe PETROLIN des droits exclusifs, notamment sur le chemin de fer Bénin - Niger. Ces droits ont été renforcés par l’appel d’offres gagné par le Groupe PETROLIN sur le réseau ferroviaire Bénin – Niger.

 

On ajoutera qu’aux termes de l’Article 15 de la Convention Cadre, l’Etat Béninois s’est notamment engagé à ne pas exproprier le Groupe PETROLIN, de quelque manière que ce soit, de tout ou partie des actifs du Projet Epine Dorsale ou de troubler la jouissance pleine et exclusive des droits liés audit projet.

Le Groupe PETROLIN a déjà engagé des dépenses significatives, notamment pour la réalisation des études de faisabilité du chemin de fer, du Port Pétrolier, Minéralier et Commercial en Eau profonde de Sèmè Podji, la construction du Port sec de Parakou et entend que ses droits soient respectés.

 

Aussi, le Groupe PETROLIN invite, tant les Etats du Bénin et du Niger que le Groupe BOLLORE :

- à s’en tenir et respecter les droits accordés qu’ils ne peuvent prétendre ignorer sans mettre en péril la réalisation du Projet de Partenariat Public / Privé Epine Dorsale, conçu pour participer au développement économique et social du Bénin, des pays limitrophes et des pays de la sous-région ; et

- à poursuivre avec le concessionnaire désigné ce projet dans le cadre juridique existant, et ceci dans l’intérêt des populations et des entreprises au Bénin, au Niger et dans la sous-région.



11/09/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 124 autres membres