MOPJAD Infos

Baisse des ressources internes de l’Etat béninois : pourquoi le gouvernement doit s’en prendre à lui-même




Écrit par Ben-Saïd Adjiboyrihan   

Le gouvernement Béninois a tenu un conseil extraordinaire des ministres le 02 décembre dernier pour apporter des solutions à certains maux qui minent la vie politique, sociale et économique du pays. Si à l’issue de ce conseil, certaines décisions sont salutaires, d’autres suscitent par contre indignation et réflexion. «Depuis quelques années, les ressources mobilisées sont de plus en plus insuffisantes pour faire face, de manière significative, aux charges qu’impliquent les ambitions d’émergence de notre pays et les besoins de bien-être social des populations. En effet, les ressources internes connaissent une tendance baissière d’année en année, tandis que la raréfaction de l’aide au développement s’accentue dans un contexte de crise économique et financier internationale généralisée qui menace la stabilité des Etats». Voici ainsi présenté un extrait du communiqué du conseil extraordinaire qu’a tenu le gouvernement en sa séance du 02 décembre dernier. Pour le simple citoyen, cette déclaration du gouvernement n’a rien d’anormal. Et pour cause, par cette affirmation est un aveu d’impuissance et de désengagement du gouvernement face au mauvais sort qui pointe à l’horizon. Et pourtant, toutes ces situations ne sont pas étrangères au gouvernement. S’il faut admettre que le gouvernement a pris à l’issue de ce conseil extraordinaire des ministres, des mesures conséquentes afin de trouver une solution à cette situation, il faut aussi admettre que plusieurs questions surgissent par rapport au moment où ces reformes sont prises. La question qu’il faut se poser est de savoir pourquoi c’est quand la situation s’est détériorée que le gouvernement a pensé prendre des mesures conséquentes pour pallier la baisse des ressources internes et la raréfaction des aides au développement, alors qu’il pouvait les prendre au moment où les difficultés s’annoncent. Bien malin celui qui pourra répondre à cette question. Ce qui est certain est qu’au lieu de penser à comment mettre fin à la baisse progressive de ces ressources au moment opportun, le gouvernement a encore contribué à ce que ces ressources connaissent une baisse au fil des années. Sinon, comment comprendre le fait qu’en moins de six ans, l’on change environ cinq directeurs généraux à la tête du port autonome de Cotonou (Pac). Etant donné que les plans d’actions diffèrent selon chaque directeur général, chacun était obligé de reprendre tout le travail à la base laissant ainsi de côté le travail qui avait été entamé par le prédécesseur. Hormis cet aspect qui a joué un rôle important dans la baisse des recettes internes de l’Etat, d’autres non moins importants s’ajoutent à ce tableau peu reluisant. Par exemple, certaines sociétés d’Etats qui doivent normalement participer à la mobilisation des recettes internes du Bénin, ne le font pas. Pire, les dirigeants de ces sociétés s’accaparent des ressources générées par leur société comme accessoire de salaire au détriment de l’économie béninoise. L’autre aspect qu’il faut souligner et qui prouve que le gouvernement est à la base de la baisse des recettes internes et de la raréfaction des aides au développement est sa mauvaise relation avec les partenaires techniques financiers (Ptf). En effet, depuis un certains temps, la politique de gouvernance de l’Etat béninois n’est plus du goût des Ptf. Ce qui provoque la réticence de ces derniers à diminuer les fonds qu’ils allouaient au Bénin encore que, en ce moment, la zone euro traverse une crise. Parfois même, la mauvaise gouvernance de l’Etat provoque le départ des Ptf mettant fin à toutes relations avec le Bénin. Au vue de tous ces aspects, il ne reste qu’à espérer que le gouvernement prenne conscience


08/12/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 124 autres membres