L'EVEIL DE L'AFRIQUE

Scoop : " Denis sassou N’Guesso n’a jamais tué personne au Congo "

 

Scoop dans un communiqué du gouvernement congolais qui a réagi à une sortie d’Eva Joly, candidate d’Europe Écologie-Les Verts (EELV) à la présidentielle française, lors du premier grand meeting de campagne de cette dernière le 11 février dernier. Le gouvernement congolais s’indigne et met les choses au point : « Denis sassou N’Guesso n’a jamais tué personne au Congo ».

sassou1Il faut dire que l'ancienne juge d’instruction, rendue célèbre par l’affaire Elf, ne sait pas parler la langue de bois. Brocardant l’ancien slogan de campagne de Sarkozy, à savoir la « République elle exemplaire », elle a dénoncé la Françafrique après la réception de Sassou à l’Elysée, le 8 février dernier, en ces termes :

« Responsabilité et autorité supposent le respect. Je voudrais regarder avec vous, l’emploi du temps de notre président de la République la semaine dernière. Qui a-t-il reçu ? Il a reçu Sassou Nguesso (…) le président du Congo Brazzaville qui a (…) a laissé se perpétrer sur son territoire les pires exactions, le viol des femmes et les assassinats en masse. Et nous nous souvenons que dans une enquête menée en France, sur les morts du Beach, Chirac a fait libérer le directeur de la police, congolais, au milieu d’une nuit. Et Nguesso c’est aussi les biens mal acquis à Paris, Nguesso c’est des dizaines de comptes bancaires et c’est sans doute 20% du PIB du Congo, un des pays les plus malheureux de la terre, détourné par Nguesso » a lancé Eva Joly.

Eva Joly

evajolyyEt cette dernière de rappeler : « Vous vous souvenez qu’il (le président Sarkozy – ndlr) est parti sur le yacht de Vincent Bolloré ? Est-ce vous vous souvenez qu’il est allé rendre visite à Nguesso en 2009 ? Et qu’après sa visite, Nguesso a eu 25 millions par l’Agence française de développement, dédiés au développement du port de Pointe-Noire, qui est exploité par qui, à votre avis ? » Et l’assistance de répondre : « Vincent Bolloré ». Et Eva Joly de porter l’estocade : « Il est mal placé pour nous parler de valeurs. Et nous n’allons pas nous laisser faire ».

Le gouvernement congolais, dans un communiqué, n'a pas tardé à réagir (certes moins promptement quand même qu'au temps de " l'incomparable " Alain Akouala), en déclarant ce qui suit :

« Indigné et outré, le Gouvernement congolais condamne avec véhémence ces allégations graves, outrancières et irresponsables proférées, de surcroît, par une candidate à la présidence de la République française.

Le Gouvernement congolais est d’autant plus surpris et choqué par la gratuité et la violence de cette accusation fallacieuse que Madame Eva Joly n’a jamais mis les pieds au Congo pour en parler avec tant de certitudes.

Sauf si ce n’est pour elle un exutoire pour épancher sa haine et son mépris, Madame Eva Joly doit savoir que le Président Denis Sassou N’Guesso qui porte avec honneur et dignité la charge de son peuple, n’est pas le criminel qu’elle croit. Denis sassou N’Guesso n’a jamais tué personne au Congo et certainement pas en Norvège
» (…).



13/03/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres