L'EVEIL DE L'AFRIQUE

BENIN: LES INVECTIVES POLITIQUES , QUELLES EDUCATIONS POUR UNE CITOYENNETE?????

s.jpg

      Notre pays le BÉNIN, reconnu comme quartier latin de l’Afrique avec toutes ses valeurs éthiques et morales faisaient la fierté dans les années 50 et même bien avant ceux qui étaient esclaves ont pu imposer leur culture dans les plantations du BRÉSIL, du Mexique et d’ailleurs ou ils étaient installés malgré leurs conditions de vie les plus atroces.

      De LOME à Abidjan jusqu’à Dakar et au-delà de la Méditerranée, les cadres béninois étaient recherchés pour leur probité et leur dévouement au travail comme de l’or ou du charbon que les mineurs exploitaient à des centaines de mètre du sous-sol.

Pourquoi, aujourd’hui tout s’effritent et risque de s’écouler comme un château de cartes ??????

  Cette situation nous interpelle tous. Et nous devons faire l’analyse autour de la lettre que Voltaire avait adressée à DIDEROT en 1790 dont une phrase a retenu notre attention. Nous citons « je vous regarde comme un HOMME nécessaire à ce monde pour l’éclairer et pour briser le fanatisme et le chauvinisme ». Malheureusement, d’aucun d’entre nous ne s’en soucie guère  comme HOMME ;pire  c’est eux qui sont chargés d’éduquer nos populations qui enfoncent le clou en développant le fanatisme et le chauvinisme au sein de celles-ci pour détruire davantage notre société .Sinon comment peut-on imaginer que des cadres émérites et nantis de diplômes de grandes Écoles et de Facultés aujourd’hui, faisant partie intégrante de la gestion politico-économique et administrative de notre pays ne puissent se concerter pour des discours conciliantes courtois et apaisé à l’endroit de nos populations.

 NON, c’est ahurissant et révoltant. N’oublions pas que nous sommes à la croisée des chemins et que l’éducation de nos enfants et de andrologie. Reste les facteurs essentiels pour que l’avenir se construise dignement et que les responsabilités qui sont les leurs ne souffrent d’un méat qui va les Conduire à un déchirement autour de la gestion de la chose publique à partir des institutions de la République.

   Les discours sarcastiques, et les invectives n’augurent d’une bonne éducation particulièrement à nos enfants et en général à nos populations. Les déclarations tous azimuts dénonçant les autorités à divers niveaux jusqu’au sommet de l’Etat des malversations et actes peu orthodoxes de la gestion des affaires de l’Etat plongent les populations à faire des commentaires partisans ou s’installent parfois des disputes voire même des soulèvements illégaux contre l’État. Si cela arrive, il s’agit là d’une atteinte à la sécurité et la sureté de l’État. Qui en sont RESPONSABLE ??? Seuls les auteurs de telles déclarations !!!  Et qui en font les frais ?? Les populations de nos villes et campagnes.

     La démonstration est simple. Pendant les campagnes passées, des jeunes et des adultes se sont servis des déclarations comme mot d’ordre et circulent nuitamment dans les rues pour défier tels ou tels autres camps partisans. Quels comportements inculquons-nous à ces jeunes et adultes ???

Il n’y a que délinquances juvénile et irresponsabilités des adultes.

La vrai problématique de notre déclaration est de la politique qui pose la question de savoir : « Quelle éducation pour quelle citoyenneté ??? »  Réfléchissons-en et ravisons nous  que l’éducation que nous donnons à nos population sera le reflet d’un comportement qu’elles peuvent avoir face à la gestion de la chose publique et tout simplement à l’évolution de l’humanité

    Si tous les États s’efforcent et s’investissent beaucoup à faire les reformes de leur système  éducatif, c’est les problèmes moraux et éthiques qui n’ont pas encore trouvé leur solution.

        Depuis les reformes de grosse-tête DOSSOU YOVO, de l’école Nouvelle et aujourd’hui, celles des nouveaux programmes dans notre système éducatif, notre peuple n’a pas encore eu satisfaction en matière d’éducation, et que maintenant la politique veuille tout en venimeux par des déclarations tapageuses ; alors soyons sérieux. Le premier responsable est une personnalité à respecter tant de l’intérieur que de l’extérieur sinon notre démocratie sera considérée comme une anarchie que le peuple béninois ne saurait tolérer.

  Notre population compte 90°/° qui sont manipulé par des cadres politiques et qui conduisent enfin à un triste sort. Sachons raison gardée et asseyons- nous en toute responsabilité pour trouver un consensus visant le développement de notre pays autour de toutes ses dimensions qui sont : Sociale, politique, économique et administrative.

 Nous n’avions aucune prétention de dénoncer par la résolution d’un système d’équation X, Y, Z mais d’attirer l’attention des cadres politiques du danger à venir si l’on doit continuer à dire des discours qui n’éduquent pas nos populations. Bien vrai le peuple a besoin d’être éclairé mais pas dans l’anarchie. Prenons un cas simple d’un père de famille qui par excès de pouvoir « chef de ménage offense ses enfants et que ces derniers s’acharnent à lui adresser des invectives, pensez-vous qu’ils ont raison ??? En tout cas la crainte des enfants à leur géniteur reste et demeure la foi en DIEU.  Nous n’en commentons pas quand bien même c’est à l’actif ou au passif de ceux qui l’écoute.

                                                            Je vous remercie   

 BADIROU Mahfouz

-      Juriste ; blogueur

-      Spécialiste de la communication politique

-      Spécialiste des questions politiques Africaines

-      Président du MOPJAD



10/06/2015
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres