L'EVEIL DE L'AFRIQUE

BENIN: INVITE AFRIQUE DE RFI : Talon dénonce RFI, accuse YAYI et SOGLO et annonce son second mandat

Talon.jpg

       Patrice était l’invité de Christophe Boisbouvier sur RFI  tot ce matin . il s’est prononcé sur RFI qui selon lui a contribué au plan international à une large campagne de désinformation autour du projet de révision constitutionnelle.

 

         Sur RFI ce lundi matin, Patrice Talon a affirmé avoir été surpris par le rejet du projet constitutionnel,  mais justifie ce qui s’est passé par l’intoxication mise en place par certains médias nationaux et internationaux en l’occurrence  RFI. Selon lui, RFI a diffusé et affirmé sans précautions que le projet prévoyait l’impunité, ce qui est complètement erroné. Le président béninois dira que c’est plutôt lui qui propose de supprimer l’impunité qui a cours actuellement au Bénin. « Les autorités n’auront plus d’immunité après leurs fonctions dans le texte proposé »   Selon lui ceux qui n’ont pas intérêt à ce que le projet réussisse l’ont bloqué. Patrice Talon fera allusion aux anciens Présidents Nicéphore Soglo et Boni Yayi qui ont appelé à voter contre ce projet que personne n’a pu qualifier d’opportuniste. Ce qui s’est passé reste un vote politique, mais Patrice Talon ne se fait pas d’illusion, en  politique on ne part jamais avec la même équipe, ce qui justifie d’ailleurs le départ de Azannai qui pour lui  reste un ami. Cet échec de la révision selon lui n’est donc pas un désaveu populaire, mais la volonté d’une vingtaine de députés. Il a conclu de façon catégorique qu’il n’y aura plus  de révision pendant ce quinquennat et considéré un possible mandat pour le revers de la médaille.

  Et qu'en 2021, il est tres probable qu'il se representerait.

 

 



10/04/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 119 autres membres