L'EVEIL DE L'AFRIQUE

Grogne dans le secteur éducatif : Le front renoue avec la grève

 

Les activités académiques seront à nouveau perturbées par des mouvements de débrayages à compter de ce lundi, 1er février 2016. Déplorant une violation des engagements contenus dans le relevé de conclusions du 19 novembre 2015, les enseignants,réunis au sein du Front d’action des syndicats de l’éducation entendent recourir encore à la grève pour obtenir gain de cause. A en croire Maxime Okoundé, porte-parole du Front, le gouvernement aurait fait l’impasse sur le rappel des 80.000 f (qui n’est payé à personne) en payant les 25% à une minorité d’enseignants et en retirant les 10.000 f de prime forfaitaire. Se référant au dénouement de la crise de l’école, matérialisé par la signature des décrets n°592 et 593 portant respectivement statuts particuliers des personnels enseignants du second degré et du premier degré, ces acteurs du système éducatif invitent le gouvernement à honorer ses engagements pour sauver l’école béninoise. après l’expiration du moratoire de 60 jours, le Front exige du Gouvernement l’application sans délai de la mesure des 25% comme indexation du salaire indiciaire et le paiement du rappel des 80.000 f à tous les ayant droits, conditions sine qua non à la poursuite de toutes activités pédagogiques à partir du lundi 1er février 2016.



01/02/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 115 autres membres