L'EVEIL DE L'AFRIQUE

LE BENIN: TERROIR DEL CAPONE ???????

 

           Du dernier Conseiller des Ministres Présidé par le Chef  lui-même, j’ai retenu deux décisions qui m'ont marqué lors du point de presse du super Ministre Koupaki. En vous énumérant ces deux décisions, je poserai à chaque fois mes préoccupations:

Le Conseil a décidé de la :

- Cession de six usines de transformation de produits agricoles et des rizeries de Glazoué et de Malanville. Il s’agit de : - l’usine de fabrication de jus d’ananas à Allada ; - l’usine de fabrication de jus d’orange à Zakpota ; - l’usine de transformation des pommes de cajou en alcool à Banté ; - l’usine d’amande de cajou à Parakou ; - l’usine de fabrication de jus de mangue à Natitingou ; - la rizerie de Glazoué ; - la rizerie de Malanville.

    - Ma première préoccupation est de savoir les raisons pour lesquelles le Gouvernement de Talon est contraint de céder les dites usines aux privés, puis qu’aucune raison valable n’a été évoqué dans le point de presse ? 

   -Mise en affermage des hôpitaux. Il s’agit de : - L’hôpital de zone de Djidja ; - L’hôpital de zone de Covè - L’hôpital de zone de Djougou

    Quelles sont les différentes raisons qui sous-tendent cette mise en affermage alors même qu’à chaque année nos Universités produisent des diplômés à la quête de l’emploi ? Sinon, ne disposons-nous pas des fonctionnaires d’Etat disponibles et capables de gérer et d’assumer ses fonctions sanitaires ? Sommes-nous à l’ère du nouveau repas, que dis je du nouveau départ ou quel genre de gouvernance où tout se privatise comme si les vraies compétences se retrouvent plutôt dans les privés et non dans nos administrations publiques ?

  Que Patrice Talon vient nous dire honnêtement la vérité à ce peuple,car si ma mémoire ne me joue pas des tour il ne veut nous prendre pour des briques de 15. Car notre pays  n’est pas et ne serait guère la propriété privée d'un homme.

Et  pour finir il faudrait rappeler à PATRICE Talon de bien vouloir faire l'inventaire publique de ces biens comme le demande la constitution de notre pays. 

                                               Il est temps que la jeunesse béninoise s’éveille car ils sont entrain de nous préparer de la salade à l’huile rouge.

                                                                                10336686_884706611557752_3404439503626846488_n.jpg
  BADIROU LE PANAFRICAIN



22/10/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 119 autres membres