L'EVEIL DE L'AFRIQUE

Me Wade attaqué à Nguéniène : Ousmane Ngom parle de « guet–apens »

 

 

 

Le  Ministre de l’Intérieur s’est prononcé sur l’attaque du cortège du candidat des Fal 2012 lors de sa conférence de presse qui s’est tenue ce jeudi 16 février dans les locaux du ministère. « Il s’agit d’un guet-apens. L’attaque a été préméditée, une personne y a même perdu son œil », a déclaré Me Ousmane Ngom. 

Le ministre de l’Intérieur à déclaré que « le village de Nguèniène n’est pas neutre, ce n’est pas un hasard ce qui c’est passé, c’est le village d’un candidat  », a-t-il laissé entendre. Avant de marteler : « une enquête est est en cours et elle fera la lumière sur tout ce qui s’est passé ». Le ministre a profité de l’occasion pour lancer un appel, qui sonne tout de même comme une menace, aux leaders : « il faut que les leaders politiques fassent une prise de conscience, car la violence se réprime par la violence ». 

Le ministre de l’Intérieur se fait plus précis dans sa diatribe et affirme que « le village de Nguéniène a attaqué le cortège de Wade par vengeance  à ce qui s’est passé » (faisant allusion à l’attaque du cortège de Tanor à Reubeuss). Comme quoi, " la violence se réprime par la violence ", n'est-ce pas M. le ministre ? Un alinéa de la loi de la jungle politique sénégalaise (" oeil pour oeil, dent pour dent "), quoi ?



16/02/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 122 autres membres