L'EVEIL DE L'AFRIQUE

Facebook, un réseau social qui progresse à grande vitesse en Afrique

Le réseau social Facebook connait une forte progression en Afrique, particulièrement dans certains pays comme le Kenya, le Ghana et le Nigeria. C’est la conclusion d’une étude conduite par OAfrica, un site de référence du paysage numérique africain.

Le rapport est une mise à jour des données recueillies en 2010 par Internet World Stats. L’on apprend ainsi qu’en décembre 2011, le plus grand réseau social du monde (845 millions de membres) comptait en Afrique plus de 37 millions d’utilisateurs. Soit une progression de 165% depuis juillet 2010. Ce qui représente un taux de pénétration de 2,4%.

Trente-six pays du continent comptent moins d’un utilisateur de Facebook sur 20, tandis que 12 nations comptent moins d’un sur 100.

En règle générale, plus un pays est peuplé plus il compte d’internautes et donc d’utilisateurs de Facebook. Et inversement. Ainsi sans surprise, ce sont les géants du continent en démographie qui arrivent en tête.

L’Egypte (82 millions d'habitants) occupe le haut du pavé avec 9,4 millions d’utilisateurs de Facebook. L’Afrique du Sud (49 millions d'habitants) arrive en deuxième position avec 4,8 millions d’inscrits sur Facebook. Le Kenya (41 millions d'habitants) ferme la marche dans le trio de tête avec près d’un 1,3 million d'utilisateurs, soit 30 Kenyans sur 100. Le pays a connu une progression d’1% en 17 mois (Juin 2010-décembre 2011).

Les trois pays insulaires les moins peuplés (Sao Tomé-et-Principe, Mayotte et Comores) se classent au bas du tableau.

L’autre facteur déterminant est le taux de pénétration d’Internet dans un pays donné. Suivant ce critère la Tunisie se classe en premier avec un taux de 26% suivie de l’île de la Réunion (25%), Maurice (23%), les Seychelles (22%) et le Cap-Vert (15%).

Dans le même ordre d’idées, les pays avec le plus faible taux de pénétration comptent moins d’utilisateurs de Facebook. C’est le cas du Niger, du Burundi, de l'Erythrée avec 0,3% chacun, du Tchad et de la Guinée ex-aequo à 0,4%.

Enfin, la République Centrafricaine (4.000%), le Tchad (2.400%), la Somalie (2.100%), la Guinée Equatoriale (1.800%) et  la RDC (1.400% sont les pays qui connaissent les plus fortes progressions. Pourtant, Facebook était quasiment inconnu dans ces pays avant 2010 et aucun d’eux ne comptabilise plus de 2,7% de la population sur Facebook.



27/06/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres