L'EVEIL DE L'AFRIQUE

BENIN:[PRD] Les jeunes cadres du parti s'insurgent contre le refus: Entée du PRD au Gouvernement

Entée du PRD au Gouvernement : LES JEUNES CADRES DU PARTI S’INSURGENT CONTRE LE REFUS

Depuis peu, dame rumeur fait écho de l’entrée prochaine du Parti du Renouveau démocratique au sein du gouvernement du président Boni Yayi, une décision qui n’aurait pas le consentement des responsables du parti, mais les jeunes cadres du PRD se rassemblent déjà pour faire défection par rapport à cette position de leurs aînés.

L’entrée du PRD dans le gouvernement de Boni Yayi fait débat au sein des instances de base du parti. Cette nouvelle diversement appréciée au niveau des structures de base du parti est l’élément déstabilisateur qui secoue actuellement le PRD. En effet, pendant qu’un certain nombre n’aurait pas souhaité mieux, d’autres pensent que cette entrée n’est pas opportune. C’est cette dernière position qui est partagée par la plupart des responsables à divers niveaux des organes décisionnels du parti. Malheureusement, la jeunesse qui constitue la grande partie des militants du parti PRD ne partage pas cette vision>

Pour celle-ci, il faut que le PRD cesse de se retrouver tout le temps dans l’opposition. Le parti doit vivre et cela dépend des militants qui, par leurs diverses positions ou rang social, doivent investir pour pérenniser les actions au sein de ce parti. Les jeunes ont remarqué que les plus nantis qui ont joué ce rôle dans le parti sont tous fatigués avec le poids de l’âge et ils ne sont plus actifs. Mieux, le président Adrien Houngbédji qui a longtemps joué ce rôle du bailleur principal du parti doit être aujourd’hui épuisé. De plus, les jeunes scrutant l’avenir ne voient par le PRD conduire une alternance après le régime « yayiste ». Ainsi, les jeunes politiciens resteront encore sans expériences pour un certain nombre d’années car ils n’auraient pas eu la chance de gérer une parcelle de pouvoir. Pour ceux-ci, refuser à l’appel de Boni Yayi serait un aveu d’incapacité. C’est démontrer que le PRD ne pouvait pas faire mieux que ce qui se constate. « Si nous avons eu le courage de prophétiser que le régime de Yayi est ventilateur, il faut le prouver maintenant sinon, on dira que nous sommes seulement très forts quand il s’agit de critiquer » a déclaré Eli Ligan. Ce sont des raisons qui motivent ces jeunes cadres et vont les amener à désobéir au président Adrien Houngbédji dans les prochains jours.

K. P.



04/07/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres