MOPJAD Infos

Togo : L’ultime cri du peuple togolais

 

« Lorsque les libertés privées et publiques sont systématiquement foulées aux pieds par les gouvernants, l’insurrection devient, pour le peuple, non seulement un droit sacré, mais, mieux, un devoir humaniste» (Voilà ce que croyait Maximilien Marie-Isidore de Robespierre)

J’ai eu l’insigne privilège de participer au sit-in de Loméens le 02 mars 2012, au carrefour dit Déckon de la capitale de notre pays le Togo. C’était une foule incommensurable ; c’était une marée humaine extraordinaire. Si extraordinaire que la télévision officielle rptiste TVT elle-même … n’a pas pu s’empêcher de le reconnaitre.

Et le cri qui montait de la gorge du Peuple togolais vers le Ciel se déclinait ainsi : « ÇA SUFFIT ! SAUVONS LE TOGO ! » Ultime cri : cri pathétique, cri qui « frémissait comme un cœur qu’on afflige » (Charles Baudelaire).

Oui ! Nous pouvons affirmer sans nous tromper outre mesure que, depuis le 13 janvier 1963, depuis cette date fatidique à laquelle notre Ablodé très chèrement conquis nous fut ravi, nous sommes, de facto, tombés dans les pernicieuses griffes de l’oligarchie de nouveaux venus, de nouveaux riches du clan gnassingbéen, d’un clan d’un âge antédiluvien.

Et n’eût été notre propre tempérament quelque peu trop … accommodant, nous aurions pu saisir les occasions des tortures infligées à un Laurent Djagba, à un Paul Comlan, etc., pour bouter dehors cette funeste oligarchie. Cette oligarchie attardée, foncièrement criminelle dans tous les domaines et sur tous les plans… Cette oligarchie qui bloque, mordicus, « la montée en humanité » (Achille Mbembe) du peuple togolais. Et ce, en dépit de l’intensité de la ferveur des prières que nous adressons tous les jours à l’Eternel.

Le fait que Dieu ne descend jamais sur terre, en chair et en os, pour exaucer les vœux de ses créatures. Dieu use toujours de perches, sur lesquelles Il inscrit les voies et les moyens que ses créatures se doivent de suivre pour obtenir ce qu’elles implorent. Dieu dit en effet : « Débrouille-toi pour amener ton fardeau sur tes genoux ; Je t’aiderai alors à le porter sur ta tête » Et voici, qu’enfin, Dieu nous exhorte à ne plus laisser passer, cette fois-ci, l’occasion des tortures perpétrées par l’ANR et révélées par le fameux rapport 2012 de la CNDH. Voici que l’Eternel nous dit que le moment est plus que jamais venu de signifier à la curie gnassingbéenne, qui nous régente depuis trop longtemps déjà, que si elle est capable de torturer … même un rapport, nous ne saurions plus lui faire confiance quant à l’organisation de quelques élections que ce soient sur la Terre de nos Aïeux. Non ! « Les dictateurs ne vont pas se permettre d’organiser des élections qui pourraient les chasser de leur trône » (Gene Sharp).

S’agissant de prétendus « dialogues », le même auteur professe : «Les démocrates doivent se méfier des pièges qui peuvent leur être tendus par les dictateurs au cours du processus de négociation. L’ouverture de négociations alors que des questions fondamentales de libertés civiles sont en jeu peut n’être qu’une ruse du dictateur visant à obtenir la paix ou la soumission des opposants alors que la violence de la dictature se perpétue. Dans ce type de conflit, la seule négociation envisageable est celle qui se tient à la fin d’une lutte décisive, lorsque le dictateur est aux abois et qu’il cherche un couloir de sécurité pour se rendre à un aéroport international. »

En bref, Faure Essozimna Gnassingbé et sa curie doivent dégager … ici et maintenant !!!


ÇA SUFFIT ! SAUVONS LE TOGO !
ABLODÉ ! ABLODÉ ! ABLODÉ BLIBO !


Godwin Tété



16/03/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 122 autres membres