MOPJAD Infos

Tentative de braquage à Mênontin Hier :3 malfrats abattus, 1 autre activement recherché

9 décembre 2011
 

Les populations de Mènontin dans le 10ème arrondissement de Cotonou ont vécu un difficile quart d’heure hier jeudi 8 décembre 2011. Des malfrats sur le point de perpétrer un braquage sur une trafiquante de produits frelatés (Kpayo) ont été arrêtés dans leur élan par les unités spécialisées notamment, l’unité de recherche assistance intervention-dissuasion (Raid) de la police nationale qui n’ont pas tardé à riposter. Des échanges de tirs nourris ont suivi et trois des 4 malfrats sont tombés. Le seul en fuite est toujours recherché par la police.


Leur transaction consiste à faire transiter (via la lagune) depuis le Nigeria, l’essence frelatée et à la livrer aux grossistes qui se positionnent d’habitude à la berge de Zogbohouè pour la réceptionner. L’importance du trafic et la forte somme qu’elles brassent font d’elles, une cible privilégiée des braqueurs qui ont semble t-il, tenté plusieurs coups réussis par le passé. Ce jeudi matin, les quatre hors-la-loi ont eux aussi tenté l’aventure. Armes au poing, ils se sont positionnés dans la ruelle de Mênontin menant à la berge lagunaire. Après s’être rassurés que l’une des dames venait de terminer la vente des produits qu’elle a convoyés depuis le Nigeria sur des barques, ces braqueurs ont tenté de la dépouiller. En plus de l’arme qu’ils détenaient, ils se sont également servis de motos à deux roues. Ils étaient même à deux doigts de réussir leur coup quand la police qui était déjà suffisamment informée du coup, fit irruption sur les lieux. Les malfrats firent volte face et un échange nourris s’instaure entre les deux camps rangés. Mais la partie n’est pas faite pour durer puisque face à la précision des tirs des éléments du commissariat central de Cotonou, appuyés par les agents de l’unité d’élite Raid, ils n’avaient aucune chance de s’en sortir indemnes. Deux malfrats succombent sur les lieux de l’opération. Les deux autres par instinct de survie ont pris la poudre d’escampette. Mais ils sont pourchassés. Dans cette course poursuite, l’un des deux (malfrats en fuite) est atteint grièvement. Il décède sur le coup. Quant au quatrième, il a pu échapper aux forces de l’ordre. Il est recherché activement par la police. Après la succession des crépitements de balles, un calme plat règne un moment et la vie reprend son cours normal. Les populations de leur côté ont salué le professionnalisme des forces de l’ordre qui ont su de par la précision de leurs tir, éviter toute forme de dégâts collatéraux. En ces périodes sensibles, le concours des populations aux côtés des hommes en uniforme se révèle plus qu’une exigence.

Hospice Alladayè



09/12/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 123 autres membres