MOPJAD Infos

Sénégal – A cause d’un 3ème mandat contesté, Wade massacre son peuple

 

Un jeune homme tué par balle à Rufisque et de nombreux blessés !

La répression d’une manifestation interdite vendredi à la place de l’Indépendance, suivie d’une profanation d’un lieu de culte a mis le feu aux poudres, multipliant les scènes d’émeutes à travers le pays. C’est ainsi qu’un jeune de 18 ans a été tué cet après-midi, 19 février 2012, par balle à Colobane (Rufisque) et un autre de 21 avait succombé vendredi 17, à Kaolack des suites de ses blessures, dans l’indifférence totale des autorités.

Un pays en ébullition! Des scènes d’émeutes ont encore éclaté à Dakar ce dimanche, sous une pluie de bombes lacrymogènes et de balles défiées par les naufragés de l’alternance, irrités par la forfaiture du Conseil constitutionnel. Dakar et les autres villes comme Thiès, Diourbel, Kaolack et Louga ont aussi subi la furie des jeunes « guérilleros » qui n’ont pas hésité à s’attaquer à des sièges du parti au pouvoir, le PDS. La mairie de Mbao dirigée par l’actuel président de l’Assemblée nationale, Mamadou Seck,  a été  mise à sac.  Bref, les manifestants ont tout brûlé sur leur passage en profitant des pneus, des tables, des étals, des kiosques et échoppes.

En revanche, la question qui taraude tous les esprits est de savoir s’il y aura des élections présidentielles dans ce contexte tendu et macabre. Une jeunesse désespérée s’est élevée contre le troisième mandat du Pape du Sopi, suite au coup d’Etat constitutionnel. Mais Wade croit toujours pouvoir y résister, si l’on se fie à ces récentes déclarations : « j’ai les moyens de maintenir l’ordre dans ce pays ». Tout à fait, il a pour le moment raison, puisqu’il a le soutien d’une police avide de sang. Bref, que deviendront tous ces crimes abominables,sous le magistère de wade?

En tout cas, il n’existe que deux hypothèses : soit Wade rempilera pour un troisième mandat en y instaurant l’impunité totale et la boucherie, soit il sera chassé du pouvoir et traduit en justice avec ses suppôts. Mais, on n’en est pas encore là ! Et le sang continue de couler à flot à travers presque tout le pays, sans le moindre regret de Sa Majesté grisée par la folie du pouvoir. On dirait que les forces de l’ordre ont de concert agi avec Sa Majesté pour tirer sur n’importe quel manifestant, à bout portant.

Enfin, les soupirs des mourants ne cessent de rythmer le quotidien des Sénégalais à bout de souffle, révoltés par le despotisme et la corruption endémique, juste après la validation de la candidature d’Abdoulaye Wade. Si le nombre de morts était au nombre de cinq, la liste s’allonge de plus en plus, puisqu’en l’espace de trois jours, deux jeunes gens ont été massacrés par la police de Sa Majesté. Ce qui fait au total 8 morts, depuis le coup d’Etat constitutionnel.

Diop Dame



20/02/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 123 autres membres