L'EVEIL DE L'AFRIQUE

Qui veut faire la pub de Kadhafi?

Le Guide libyen a besoin d’aide, et pas seulement sur le champ de bataille. Se sentant victime d’une campagne de dénigrement de la part de la presse internationale, le Mail Online affirme que Kadhafi a lancé ses services à la recherche de «spin doctors», ces conseillers en communication dont les hommes politiques monnaient généralement les talents pendant leur campagne électorale.

Plus que l’idée de se faire redorer le blason par une équipe de lobbyistes occidentaux —une opération déjà tentée par Laurent Gbagbo en son temps—, c’est le contenu des courriers électroniques envoyés à plusieurs cabinets de relations publiques (RP) new-yorkais et londoniens courant juillet que le journal britannique trouve «bizarre».

Selon les missives d'Ali Dawlish, le ministre de l’Information libyen chargé du recrutement des spin doctors, non seulement «la Libye a été la victime d'une attaque médiatique et de relations publiques injustifiées», mais cette dernière serait la véritable raison de «l’implication militaire de l'Otan» dans le conflit qui oppose les rebelles aux troupes du colonel.

Dans son mail, Dawlish ne demande rien de moins que mener une opération de réhabilitation de Mouammar Kadhafi, destinée à «présenter leur cause juste et légitime».

«Notre logique morale, politique et juridique destinée à soutenir notre position en tant que gouvernement légitime, souverain et populaire de la Libye, est juste. Nous avons d’ailleurs des preuves écrites, audio et vidéo pour nous défendre», clame le courrier, que ser serait procuré le New York Post.

Une position de blanche colombe et une envie d’effacer 42 ans de dictature du colonel qui font sourire le journal people américain. Sous le montage photo illustrant son article, le quotidien légende:

«Si Kadhafi veut vraiment un coup de pouce publicitaire, il devrait Danser avec les stars», du nom d’une émission de télévision américaine.

Dans le même esprit, Craig Brown, blogueur pour le Mail Online, l’imagine faisant des apparitions dans plusieurs shows télévisés britanniques.

Mais tout l’intérêt d’une stratégie d'autopromotion repose naturellement sur le fait que personne ne doit savoir que vous en êtes l'initiateur. Une volonté expressément évoquée dans le mail du ministre de l'Information, repris par le Mail Online:

«On peut formaliser tout accord avec votre [cabinet de relations publiques] grâce à une tierce personne pour aider à faire avancer les choses rapidement».

Mais le plus dur dans cette entreprise est de trouver preneur. Rares sont ceux qui voudront risquer leur réputation à défendre une personnalité comme Kadhafi. Ronn Torossian, de l’agence de relations publiques américaine 5WPR (Evian, McDonald's, Microsoft MSN…) doute «fortement qu’un cabinet de relations publiques réponde positivement à cette demande».

Lu sur le Mail Online, New York Post



06/08/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 122 autres membres