L'EVEIL DE L'AFRIQUE

Mes vœux 2012 pour toi, Fils d’Afrique

 

               

A l’occasion des traditionnels vœux de bonne année et des résolutions, mon vœu pour toi, fils d’Afrique, c’est que 2012 soit une année d’auto-appréciation de tes limites et de mise en valeur de tes potentiels. Mise en valeur de tes potentiels, oui, c’est bien de cela qu’il s’agira pour être au rendez-vous des générations de bâtisseurs d’un monde prospère. Un monde prospère pour toi, un monde prospère pour l’Afrique, cela est possible si tu entreprends de rechercher la vérité et d’œuvrer à sa plus grande expansion autour de toi.

Tu connaîtras la vérité et la vérité t’affranchira.

Minuit ! Ca y’est. Nous sommes rentrés dans la nouvelle année. Accolades par-ci, exclamations et réjouissances par-là. Les moyens de télécommunication moderne sont mis à contribution. Des textes messages, des visioconférences, des coups de fil, des courriers électroniques… Tout est fait dans l’instantané pour souhaiter aux uns et autres des vœux… de santé, de bonheur et de réussite. La liste est longue. Mais à la vérité, quel est le sens, quel est le contenu de ces vœux ?

A dire vrai, il n’y-a pas de mal à adresser des vœux à soi-même et aux autres. Tout comme, il n’y-a pas de mal à faire des prières pour soi-même et pour les autres. La question n’est pas non plus dans le comment et le pourquoi de cette démonstration d’amour. Encore moins dans la sincérité de cette pratique traditionnelle. Mais à quelle vérité effective renvoie-t-elle ? Quel bilan fait-on de ces vœux ? Se sont-ils réalisés et pourquoi ?

Les raisons de l’accomplissement d’un vœu ou d’une prière peuvent être multiples. Mais une seule raison en est le dénominateur commun. L’état d’esprit de l’individu. Pour reprendre cette formule attribuée à Socrate, philosophe grec, Connais-toi toi-même et tu connaitras l’univers, il est de bonne augure de s’accorder un temps, une pause introspective en quête de soi dans ces premiers jours de la nouvelle année 2012.

Qui suis-je ? Ou vais-je ? Comment-y arriver ? La société de consommation et de l’instantané conditionne la majorité à subir le cours de la vie sans s’octroyer un temps de mise en perspective de leur existence. Quant à la minorité qui imprime ce monde de son empreinte, cette minorité a su à un moment s’accorder ce temps de réflexion et de planification.

Fils d’Afrique,
Parce que prendre conscience de tes propres limites,
Parce que te libérer de tes défauts,
Parce que développer tes qualités te permettra de t’accomplir bien au-delà des vœux,
Fils d’Afrique, fais de 2012, l’année de la planification stratégique de ton existence.

Une année sous le signe du self empowerment [1]

Celui qui a dit « Je pense donc je suis » a aussi dit « Je fais des choix donc j’existe » reliant ainsi l’existence à la capacité de choisir. Or les choix efficaces sont ceux pris en toute liberté et éclairés par la connaissance. René Descartes en mettant la liberté de choix au cœur de l’existence fait écho du profond désir d’émancipation de l’homme de toute forme d’emprisonnement.

Fils d’Afrique, la pire forme d’emprisonnement étant l’ignorance, Mon vœu pour toi,
C’est que tu mettes l’éducation au centre de tes priorités en cette année 2012.
On dit en riant sous d’autres cieux que la meilleure façon de cacher une chose a un africain c’est de la mettre dans un livre.
Ces mêmes sceptiques auraient aussi pu t’interdire l’accès à Internet. Fils d’Afrique, en ce début d’année envoie leur un signal du changement en cours.

C’est a bon escient que le philosophe existentialiste René Descartes confronte les notions d’essence et d’existence pour faire triompher la capacité de l’humain à se forger un destin.
Autrement dit, fils d’Afrique,
Ta vie n’est que le résultat de ce que tu veux qu’elle soit.
Le lourd postulat de la responsabilisation de l’humain tranche ainsi avec la victimisation primaire. Mon intention ici, n’est pas de te culpabiliser mais de t’encourager à faire un profond examen de conscience, une vraie remise en cause de ton existence.
Accorde-toi ce temps précieux pour méditer ta vie et son impact sur ton entourage.

Fils d’Afrique, méditer sa vie, ce n’est pas se renfermer sur soi et vivre au vivre au rythme des remords et des regrets.
Bien au contraire,
Mets dans la balance tes faiblesses et tes forces pour une meilleure ouverture sur l’extérieur.

Fils d’Afrique,
Qu’as-tu à offrir aux autres ? Que peux-tu recevoir des autres ?
Comment faire que la santé, la joie, la prospérité et autres bonheurs auxquels tu aspires ne soient pas que le fruit d’un hasard ?
Il n’y a pas de solution miracle si ce n’est l’application méthodologique de démarche d’autonomisation de l’humain.

Fils d’Afrique,
Pose-toi des questions fondamentales et entre dans un processus actif de quête de solution.
Quelles sont mes forces et faiblesses ? Comment me rendre plus efficace ? Quelles sont mes valeurs morales ? Comment contribuer au bonheur des autres ?
Avec humilité,
Approche l’autre pour que l’association de vos forces vous donne de triompher en cette nouvelle année.

Bonne et heureuse année 2012 !

Romaric Atchourou
Journaliste, Consultant en communication, Londres. www.cledusucces.com

[1] Self Empowerment : une démarche méthodologique de découverte et d’affirmation de soi.



04/01/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres