L'EVEIL DE L'AFRIQUE

MAROC:Nicolas Sarkozy, futur lobbyiste de Mohammed VI?

 

Selon la presse marocaine, l’ancien président français devrait se convertir en VRP de luxe pour le Maroc.

Mohammed VI et Nicolas Sarkozy à Tanger le 29 septembre 2011

 

Selon le quotidien casablancais Akhbar Al Yaoum à l’origine de l’information, «Rabat serait intéressé par le réseau des relations que Sarkozy a tissé durant sa présidence, à travers le monde et dans les milieux d’affaires français».

Une fructueuse amitié

Les relations entre Sarkozy et Mohammed VI avaient débuté par une bouderie. Le 11 juillet 2007, le président français devait accomplir une visite de travail au Maroc, qui ne devait durer que quelques heures.

Mais le Palais n’avait pas apprécié que, pour son premier déplacement de chef d’Etat au Maghreb, Nicolas Sarkozy ait choisi de débuter son périple par Alger, puis Tunis, avant de rallier enfin Oujda, la ville marocaine frontalière de l’Algérie, au moment où Mohammed VI y était en tournée.

Piqué au vif, le Palais avait tout bonnement reporté la rencontre.

Depuis, et malgré quelques couacs notamment sur l’affaire de la vente des avions Rafale que Rabat a rejetée au profit des F-16 américains, une fructueuse amitié s’est nouée entre les deux hommes.

Dès 2008, lors de ses voyages privés à Marrakech, Sarkozy a été, chaque année, l’invité du roi et ce dans au moins trois résidences différentes, tantôt au Jnane El Kébir, tantôt au Royal Mansour, un palace au superlatif qui appartient aussi au roi, mais aussi à La Mamounia, incontournable lieu de rendez-vous des VIP.

Pour l’anecdote, il n’était pas rare de voir le roi lui-même venir chercher Nicolas Sarkozy et sa petite famille à bord d’un 4X4 rutilant pour une balade dans Marrakech…

L’ancien chef de l'Etat s'est rendu à Marrakech à quatre reprises en voyage privé: en mars 2008, juillet 2008, décembre 2009 et décembre 2010.

Un record pour un président en exercice et surtout une certitude: pour tous ces voyages, Nicolas Sarkozy n'a pas payé.

Pour les fêtes de fin d’année en 2011, seules son épouse Carla Bruni et sa fille Guilia ont fait le déplacement, Nicolas Sarkozy n’ayant pas eu le temps de les rejoindre en raison de la campagne présidentielle.

Fin juillet, Nicolas Sarkozy et Carla étaient encore une fois en visite privée au Maroc. Il y aurait reçu la visite d’Abdelilah Benkirane, le Premier ministre marocain à la résidence Jnan El Kebir de Marrakech dans laquelle il résidait.

Rien n’a filtré de leur discrète entrevue qui aurait eu cependant «un caractère à la fois secret et officiel», selon la presse marocaine.

L’islamiste Benkirane a-t-il été à ce moment-là porteur de l’incertaine proposition royale? En réalité, rien n’est moins sûr, car pour ce genre de mission, on imagine mal que Mohammed VI ait choisi son chef de gouvernement pour en être l'un des missi dominici.

L’usage au Palais aurait voulu que ce soit une personnalité plus proche du souverain, quelqu’un de son entourage immédiat plus à même de représenter le cabinet royal…



08/08/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres