L'EVEIL DE L'AFRIQUE

Libye: les anciens rebelles en grève pour réclamer le paiement de leur solde


Les anciens rebelles libyens réclament leur solde impayée au Premier ministre, le 23 décembre à Tripoli.
Les anciens rebelles libyens réclament leur solde impayée au Premier ministre, le 23 décembre à Tripoli.
REUTERS/Ismail Zitouny

Par RFI

A Benghazi, il n'y a pas que la société civile qui manifeste son mécontentement envers les autorités. Depuis mardi 27 décembre, les soldats, mais aussi les ex-rebelles, font grève. Point commun avec la population qui chaque jour perd un peu plus pied face à la cherté de la vie, ce sont des raisons économiques qui poussent les soldats à manifester. Ils réclament leur solde impayée depuis dix mois.

Avec notre correspondante à Tripoli, Aabla Jounaïdi

Il y a d'une part les forces spéciales. En février dernier, ces 400 hommes avaient fait défection à l’armée pour se ranger derrière le général Abdel Fatar Younès, retrouvé mort en juillet. Depuis le début de la révolte, ils n’ont touché ni solde ni prime.

Les hommes de la troisième brigade d’infanterie ont aussi rejoint les mécontents. Ce sont en réalité des rebelles qui ont été intégrés dans ce corps de l’ancienne armée, mais sans bénéficier des avantages de leur statut. Eux non plus n’ont rien touché. La plupart sont obligés de travailler à côté pour vivre. Ils se situent dans une zone grise, dans l’attente d’intégrer la future armée nationale annoncée par le nouveau gouvernement ou de retrouver la vie civile.

Ce jeudi 29 décembre, c’est devant le bâtiment de la banque centrale de Benghazi que ces 500 hommes entendent manifester, sans leurs armes pour le moment, promettent-ils


29/12/2011
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 122 autres membres