L'EVEIL DE L'AFRIQUE

Législatives 2012 – Bal tragique à Colombes, une morte: Rama Yade

Publié le25 janvier 2012

24

 

Rama Yade / Crédit photo / WITT/SIPA

Diantre, nous vous annonçons avec regret, la mort subite de notre soeur, épouse, tante et ex sarko-idolâtre, Ramatoulaye Yade, décès survenu dans un appartement vide de Colombes, 9-2, dans les Hauts-de-Seine, après un dégât des eaux. Cette triste nouvelle a été accueillie avec une vive émotion, dans les rangs. Le drame aurait pu être évité, si la défunte avait meublé cet appartement. En effet, la violence des eaux aurait pu être absorbée par des meubles, des vêtements etc.

Bien sûr, vous êtes adultes et vaccinés et par conséquent, il s’agit de mort politique, et non physique. La défunte, très jeune, était entrée dans le “marigot politique” comme on dit en Afrique, sans vision ni garde-fou. Et pour cause, parachutée, sans avoir une équipe derrière elle mais plutôt un homme, il suffisait que ce dernier la lâche, pour que tout bascule.

Comme je vous l’expliquais samedi dernier, j’avais assisté incognito à la rencontre du MAF (Mouvement des Africain-Français) et, ce qui arrive à Rama Yade me rappelle étrangement le mot d’ouverture de Calixthe Beyala, fondatrice qui par ailleurs préside ce mouvement. Dans son speech que j’avais suivi avec attention, elle avait dit à peu près ceci: “Africain-français, aucun de nous ne peut réussir, s’il n’a pas une équipe derrière lui. Nous devons être unis pour gagner la bataille de la représentation”. A méditer.

Tour à tour ministre (secrétaire d’Etat aux droits de l’homme) puis ambassadeur (représentante permanente de la France à l’Unesco), la jeune femme démissionna pour rallier le camp Borloo (Parti radical). Mais, le coup de massue est venu du tribunal d’instance de Colombes qui a rejeté la veille sa demande de réinscription sur les listes électorales de cette ville. Elle songe se pourvoir en cassation mais le combat semble perdu.

J’avoue ne pas avoir entendu un seul membre du Parti radical la défendre. Or, elle accuse, comme par hasard, le fameux système pourri UMPS. Étonnant, non ? Elle assène:  «la voyoucratie qui associe le PS et ce qui reste de l’UMP».  Fichtre. Du coup, on lui prête maintenant un possible ralliement à….François Bayrou, l’homme qui avait, en tant que ministre, supprimé dans les manuels scolaires, l’oeuvre de l’un des poètes francophones les plus talentueux….Aimé Césaire. Le sait-elle ? Là, ça risque d’être intenable. Ses détracteurs n’hésiteront pas à parler de prostitution. Tenez: UMP par opportunisme ou “intérêt” (selon ses dires), après avoir failli aller au PS, Parti radical après sa brouille avec Sarkozy qu’elle accuserait aujourd’hui d’être….un dictateur, et maintenant le Modem ?



25/01/2012
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres