L'EVEIL DE L'AFRIQUE

Le panafricanisme: UNE NECCESITE

        L’idée d’unir au sein d’un même Etat l’ensemble des populations africaines (quel que soit le sens que l’on veut donner au terme africain) peut aux yeux de certains relever du surréalisme, d’une sorte de mégalomanie sans véritable intérêt et pourtant si l’on se demande quel peut être le meilleur moyen pour l’Afrique de relever les défis qui se présentent à elle dans les temps actuels comme pour les siècles à venir, il ne semble pas que la réponse se trouve dans la fragmentation et la désintégration que l’on observe aujourd’hui à l’échelle du continent. En effet, à l’heure où se profile un monde dominé par les grands ensembles, qu’il s’agisse du super-Etats démographiquement milliardaires comme la Chine et l’Inde, de puissances démographiques ayant pour certaines un poids économique historique telles que le Brésil, la Russie, le Japon, les Etats Unis, le Mexique ou encore l’Indonésie ou bien d’unions économiques et politiques supra-Etatiques telles que l’Union Européenne, l’ALENA, le Mercosur/Mercosul ou l’ASEAN, il semble mal approprié pour les sociétés Africaines de se retrancher sur des nationalismes post-coloniaux qui à l’heure d’aujourd’hui n’ont jamais servi leurs causes.

    Aujourd’hui plus que jamais, l’union fait la force (dans la mesure où cette union est réfléchie et ne contribue pas à diviser) et ce n’est certainement pas le fantôme politique que l’on appelle  “Union Africaine” qui saura assumer l’effort nécessaire d’intégration économique et de convergence diplomatique et militaire d’autant plus que celui-ci n’a fait que cautionner et confirmer les différentes mesures de désolidarisation prises par les divers gouvernements Africains depuis la fin de la colonisation directe. Si le panafricanisme est donc un moyen de rééquilibrer les rapports de force mondiaux au profit des populations Africaines, il offre également une possibilité de rupture dans l’histoire du continent en lui donnant l’occasion d’achever définitivement l’épisode colonial qui s’est poursuivi après les indépendances en changeant de forme et en engageant de nouveaux acteurs dans un but qui lui est resté le même: mettre l’Afrique au service d’intérêts particuliers situés à l’étranger et dans les réseaux collaborateurs autochtones.

Il est donc essentiel d’abattre en Afrique l’Etat-Nation qui dans sa forme post-coloniale n’a jamais su être autre qu’un mirage se présentant à quelques occasions à des populations qui la majeure partie du temps ne le vivent pas, de dépasser le stade de l’organisation internationale pour bâtir une fédération multinationale réparant les méfaits de la conférence de Berlin (1885), une superpuissance capable d’imposer sa volonté dans dans les relations internationales, en commençant par rompre les traités déloyaux et asservissants signés ici et là lorsque les indépendances furent données (et non conquises, dans une grande majorité de cas) tout en offrant aux nouvelles nations créées sur des bases culturelles une très large autonomie interne pour répondre au mieux aux besoins et aspirations des peuples protégés dans cette fédération-forteresse apte à faire face à un nouveau type d’agression, l’agression économique qui au rythme où va la mondialisation libérale risque de mener les fragiles sociétés africaines à leur perte finale.

       L’unification politique offre ainsi la meilleure garantie de sécurité vis-à-vis de l’extérieur, sécurité sans laquelle il semble peu probable de résoudre la crise totale frappant l’écrasante majorité des sociétés africaines, par crise totale il faut comprendre que dans ces dites sociétés, aucun élément constitutif d’une bonne santé sociale n’est présent, la crise (pour synthétiser) est économique, politique, intellectuelle, sanitaire et démographique et celle-ci ne peut que s’amplifier dans les conditions actuelles où elle est sensée être résolue par des Etats fantoches laissant à l’incertitude l’avenir de leurs populations respectives.  

  pour réalisez ce reve adherez massivement au MOUVEMENT PANAFRICAIN DES JEUNES D'AFRIQUE  ET DE LA DIASPORA ( LE MOPJAD) 

     VIVE LE MOPJAD !!!!!

     vive l'AFRIQUE!!!!!

     Que la lutte continue



13/10/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres