L'EVEIL DE L'AFRIQUE

LE MOUVEMENT PANAFRICAIN DES JEUNES D’AFRIQUE ET DE LA DIASPORA (MOPJAD) SOUTIENT LE PRESIDENT LAURENT GBAGBO

  Ce jour le monde entier a assisté au discour du president GBAGBO depuis la haye. Apres avoir écouté avec un attention particulier le discour du président GBAGBO la jeunesse du MOPJAD s’est reunit en conseil extraordinaire pour renouveller notre soutient indefectible au president.

  Au cour de cette reunion nous avions décortiqué quelques citations que voici :

   En premier lieu le president a dit :

(J’ai lutté pour la démocratie. Et c’était au moment où nous ne savions même pas si le mûr de Berlin allait s’écrouler. Nous ne savions pas ça. Donc on luttait avec un courage. Mais on était convaincu que nous mêmes, on n’allait pas voir la démocratie triompher. Mais le mûr de Berlin c’est écroulé et nous a aidés à gagner la victoire du multipartisme et de la démocratie.

       C’est pourquoi, je voudrais simplement dire et je ne vais pas aller plus loin. Je voudrais simplement dire que madame la Procureure, puisse que ça existe maintenant en français, on met un "e" à la fin. Rire ! Madame la procureure a dit une phrase qui m’a un peu choqué. En disant que : "nous ne sommes pas là pour voir qui a gagné les élections et qui ne les a pas gagnées". Mais on ne peut pas débattre de la crise postélectorale et ne pas savoir comment les élections se sont passées. Qui a gagné les élections ? Parce que c’est celui qui ne les a pas gagnées qui a semé des troubles. Je crois que c’est ça la logique. Donc la question est là. Qui a gagné les élections ? Et donc quand je demandais qu’on recompte les voix. Ce n’était pas une phrase en l’air.)

      Aucun prsident en Afrique n’a eu le courage que le president GBAGBO  a eu en afrontant ses iprialistes qui voulaient vendre son pays et aussi de dire la verite dvant « cette procureur » tout au long de son discour il n’a fait que defendre la democratie en Afrique  et proner les valeurs morales que la jeunesse Africaine a toujour cherché en leur president.

   Avant de cloturer son celèbre disour qui a fait du boom dans la tete des jeunes élites Africaines  il a lancé un appel à toute la jeunesse africaine « Tous ces africains, qu’ils comprennent que le salut pour les Etats africains, c’est le respect des constitutions que nous nous donnons, et des lois qui en découlent »

                           Ont signé ce document :

Le president                                                                 Le  Sécretaire Général             

BADIROU Mahfouz                                                   RADJI Abdel Aziz

 

 



01/03/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres