L'EVEIL DE L'AFRIQUE

LASSE D’ATTENDRE UN HYPOTHÉTIQUE MARIAGE : Elle saute du 3e étage pour se suicider

9 décembre 2011

Le garçon avait abusé d’elle, mais E. M. une sourde-muette est tout de même tombée folle amoureuse de lui. La famille du garçon lui promet un mariage avec leur fils. Mais c’est pour la faire vivre dans l’illusion surtout que le jeune en question s’est expatrié depuis huit ans en France. Mais lasse d’attendre un hypothétique mariage, E, M. s’est rendue compte de bluff et a tenté de se suicider hier en sautant du troisième étage.


Son histoire est à la fois poignante et dramatique. Elle est devenue folle amoureuse de celui ¬la même qui l’a violée. Et E.M. une sourde-muette, a toujours nourri cet amour depuis dix ans. Et ironie du sort, cet amour a failli lui coûter la vie hier vers 17 heures. A 25 ans, E. M. femme de ménage à l’Institut Santé Services de Kaolack a sauté du troisième étage d’un immeuble pour se suicider par chagrin d’amour. Elle s’en est sortie avec une cheville fracturée.

E. M sourde-muette a été violée, il y a dix ans par le jeune I.D à Kaolack. Au lieu de nourrir une haine viscérale envers son violeur, la demoiselle est tombée amoureuse du garçon. Parce que pour régler le viol à l’amiable, la famille du violeur a promis le mariage à E. M avec le I. B. la fille commença à nourrir un amour fou pour le jeune garçon et beaucoup d’attention à l’endroit de la famille de celui-ci. Elle se plie au moindre désire des parents de son prince charmant qui s’est pourtant expatrié en France depuis huit ans. Elle aurait même remis plus d’une centaine de milliers de francs Cfa à la famille de I.D. qui l’assure que leur fils va l’épouser.

Pour lui soutirer de l’argent, certaines personnes ont compris qu’il suffit de lui dire que le garçon en voyage leur a dit qu’il l’aimait beaucoup. « Sa réaction est de vous donner de l’argent pour exprimer sa joie » indique une source bien au fait de son histoire.

C’est dans cette illusion qu’E. M. a vécu pendant près de dix ans. Quand elle compris un peu le jeu de la famille du garçon, il y a eu une altercation entre elle et les parents de l’expatrié. Se sentant désabusée et déçue, E. M est partie sauter du troisième étage de l’immeuble Babacar Samb, au quartier Léona à Kaolack. Plus de peur que de mal, la sourde-muette s’est trouvée avec la cheville fracturée et est actuellement en observation à l’Hôpital régional E1 Hadji Ibrahima Niasse de Kaolack.

SOURCE : Walf Grand Place Mamadou Mactar SARR

Vendredi 9 Décembre 2011



09/12/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres