L'EVEIL DE L'AFRIQUE

France: Plainte contre Nicolas Sarkozy pour de faux et usage de faux et de FALSIFICATION de patronyme

 

 

 
 

Sarkozy

Le président français Nicolas Sarkozy aurait fait du faux et usage de faux de son patronyme selon une ONG française: SOS Justice et Droits de l’Homme. L’ONG dans son communiqué ci-dessous décrit les circonstances dans lesquelles elle pense qu’il y a eu usage de faux et pourquoi elle a donc déposé une plainte. Cette ONG demande lance aussi un appel aux français afin qu’ils déposent une plainte par la même occasion dans leurs différentes communes afin que justice soit rendue.

Dans une autre parution nous vous donnerons les documents relatifs aux plaintes déjà déposées et le modèle de plainte proposé par cette ONG.

COMMUNIQUÉ

Parce qu’il arrive un moment où les escroqueries dirigées à l’encontre du Peuple Français, que les crimes commis contre la nation et les crimes commis contre l’Humanité doivent cesser!

Nous tenions à vous informer qu’en date du 9 février 2012 Sos Justice et Droits de l’Homme a déposé plainte auprès du Parquet de Monsieur le Procureur de Nice, à l’encontre de Monsieur Nicolas SARKÖZY de NAGY-BOCSA dit Nicolas SARKOZY et de ses complices du Conseil Constitutionnel pour l’avoir laissé usurper durant 5 ans, les titres de Président de la République et de Chef des Armées, alors que celui-ci, s’est présenté aux élections présidentielles de 2007 sous le nom d’usage de «Nicolas SARKOZY» qui n’existe dans aucune mairie des arrondissements de Paris. Ce qui ne lui confère aucune immunité présidentielle, Nicolas SARKÖZY de NAGY-BOSCA n’ayant jamais été élu par le Peuple Français et Nicolas SARKOZY étant inconnu de l’état Civil des mairies de tous les arrondissements de Paris.

En effet, comment le Conseil Constitutionnel peut-il proclamer les résultats d’une élection présidentielle et faire publier les résultats de cette élection au Journal Officiel de la République, lorsqu’il s’agit d’une personne inconnue de l’état civil et d’un sans-papiers, sans que cette personne ne puisse bénéficier de complicités au sein du Conseil Constitutionnel qui produit des faux en écritures publiques?

Nous nous trouvons donc à la tête de l’Etat, avec un Nicolas SARKÖZY de NAGY-BOCSA et un Nicolas SARKOZY, un sans-papiers qui occupent illégalement le Palais de l’Elysée à grands frais pour le Peuple Français depuis mai 2007.

Néanmoins, ce fut une jolie manière pour le Conseil Constitutionnel de lui fournir les moyens en utilisant un nom d’emprunt:

1 – de se soustraire à la Justice, aux enquêtes judiciaires, aux poursuites judiciaires et au fisc,

2- de l’autoriser à ruiner la France,

3 – de procéder à des mutations de magistrats au gré de sa fantaisie et en fonction de ses propres besoins politiques,

4 – de détruire l’armée française,

5 – de lancer des guerres criminelles à l’encontre de peuples innocents,

6 – de modifier la Constitution,

7 – de violer la Souveraineté Nationale et les droits élémentaires des français pour les contraindre contre leur gré à accepter par la force, le Traité Liberticide de Lisbonne, et

8 – de fabriquer des faux en écritures publiques qui n’ont aucune valeur juridique, car signés d’une signature « Nicolas SARKOZY » qui n’existe dans aucune des mairies des arrondissements de Paris. Et faux en écritures publiques que le Conseil Constitutionnel et le Journal Officiel de la République continuent de valider.

Cette escroquerie dirigée à l’encontre du peuple Français perdure depuis que Nicolas SARKÖZY de NAGY-BOCSA est entré en politique, soit depuis 1977 en utilisant le nom d’emprunt de Nicolas SARKOZY pour cacher son véritable patronyme au Peuple Français et signer des actes qui n’ont aucune valeur juridique.

En effet, sa signature n’a aucune valeur juridique pour lui permettre d’engager la France et les Pays Européens dans des conflits armés, d’entraîner vers la ruine les Peuples Français et Européens, de donner des ordres aux militaires afin qu’ils aillent massacrer des innocents dans leurs pays respectifs, sans qu’ils ne représentent un quelconque danger pour les Français, et ce sans droits ni titre.

Afin de l’empêcher de se représenter aux prochaines élections présidentielles de 2012 et de l’empêcher de continuer à ruiner la France et les pays Européens, ainsi que de poursuivre le massacre d’innocents dans les pays étrangers. Nous avons mis opposition à sa candidature en déposant plainte à son encontre et à celle de ses complices, notamment les membres du Conseil Constitutionnel qui lui auront fourni les moyens durant 5 ans pour le faire au détriment des Peuples Français, Européens et étrangers.

Le Conseil Constitutionnel vient de récidiver aujourd’hui, le 20 mars 2012, en acceptant la candidature de « Nicolas SARKOZY » aux élections présidentielles de 2012, sous son nom d’emprunt, tel que vous pourrez le constater sur le site de la Commission Nationale de Contrôle de la Campagne des élections présidentielles de 2012 à la rubrique candidats: //www.cnccep.fr/les-candidats/

 

Les candidats

Liste des candidats arrêtée par le Conseil constitutionnel

• Madame Eva JOLY

• Madame Marine LE PEN

• Monsieur Nicolas SARKOZY

• Monsieur Jean-Luc MÉLENCHON

• Monsieur Philippe POUTOU

• Madame Nathalie ARTHAUD

• Monsieur Jacques CHEMINADE

• Monsieur François BAYROU

• Monsieur Nicolas DUPONT-AIGNAN

• Monsieur François HOLLANDE

Pour arrêter ces massacres, le 9 février 2012, nous avons saisi le Parquet de Nice, d’une plainte déposée à l’encontre de Nicolas SARKÖZY de NAGY-BOCSA dit Nicolas SARKOZY et de ses complices, aux motifs de:

Faux en écritures publiques

Usage de faux en écritures publiques et complicités

Escroqueries dirigées contre le Peuple Français

Crimes commis contre la Nation

Crimes commis contre l’Humanité

Génocide financier de la France

 

PAR «SOS JUSTICE ET DROIT DE L’HOMME»



29/03/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 122 autres membres