L'EVEIL DE L'AFRIQUE

En conférence de presse : Macky annonce une réforme constitutionnelle et une réforme du Conseil constitutionnel

 

 

A l'hôtel Terrou-bi tout à l'heure, Macky Sall, qui sortira probablement deuxième du scrutin présidentiel du 26 février et affrontera donc le président sortant, Abdoulaye Wade, au second tour, est entré de plain-pied dans sa campagne électorale dont le terme est prévu au soir du 18 mars prochain. Après avoir remercié les Sénégalais qui ont voté pour lui et tout le peuple sénégalais qui a fait preuve d'une grande maturité, il a annoncé des réformes de fond au cas où il sera élu. La plus importante est certainement son engagement à réduire son mandat à 5 ans (il est actuellement à 7), en conformité avec la réforme constitutionnelle qu'il compte entreprendre pour ce qui concerne le nombre et la durée du mandat présidentiel. Ainsi, le mandat sera réduit à 5 ans et le nombre de mandats présidentiels réduit à 2. Chose importante, il compte faire en sorte que ces dispositions ne puissent pas être révisées. Autre point important, c'est la réforme du fameux Conseil constitutionnel dont le nombre des membres, actuellement à 5, sera porté à 7 : 3 seront élus par le président de la République, 1 par la mouvance présidentielle parlementaire, 1 parf l'opposition parlementaire et les 2 restants par les magistrats eux-mêmes. Macky n'a pas manqué de réaffirmer son ancrage dans le Mouvement du 23 juin et d'appeler tous ses membres, en citant nommément tous les candidats malheureux, dont il compte sur le soutien pour parachever le travail entamé. Il a même laissé entrevoir qu'il ne compte pas procéder à une gestion solitaire du pouvoir, ce qui semble augurer d'un gouvernement d'ouverture



01/03/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres