L'EVEIL DE L'AFRIQUE

Coopération : le président gabonais Ali Bongo à l’Elysée

               

Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, sera reçu le 5 juillet à Élysée par son homologue français, François Hollande. L’information a été donnée vendredi par le porte-parole de la présidence de la République, Alain Claude Bilié-By-Nzé, au cours d’une conférence de presse.

(De notre correspondant)

Le porte-parole de la présidence de la République, Alain Claude Bilié-By-Nzé a annoncé vendredi que le chef de l’Etat gabonais effectuera une visite de travail à Paris du 4 au 5 juillet et qu’il sera reçu au cours de son séjour parisien par son homologue français, François Hollande, sans préciser clairement l’ordre du jour des entretiens entre les deux hommes d’Etat.

Le porte-parole a tout de même indiqué que cette rencontre, la première du genre après l’accession de François Hollande à la tête de l’Etat français, permettra aux deux chefs d’Etat de raffermir les relations historiques qui existent entre la France et le Gabon. Ce sera également l’occasion, selon lui, pour le Président gabonais de présenter à son homologue français la nouvelle vision économique, sociale et politique du Gabon, inscrite dans le projet de société « l’Avenir en Confiance » sur la base duquel il a été élu en 2009.

La France, premier partenaire économique du Gabon

Le porte-parole de la présidence de la République a par ailleurs affirmé que les relations entre le Gabon et la France sont en parfaite santé, rappelant les accords de partenariat stratégique 2010-2014 qui lient les deux pays et impliquent un certain nombre d’actions concertées dans les domaines politique, économique, social, scientifique, culturel et professionnel.

La France est le premier partenaire économique du Gabon. En 2009, les investissements français au Gabon étaient chiffrés à plus de 1 157 millions d’euros, soit 75% des investissements étrangers dans le pays. Les sociétés françaises installées au Gabon effectuent près de 50% des exportations globales des produits locaux sur le marché mondial, notamment dans les secteurs du bois, des mines et du pétrole. La France exporte pour un montant de 556,8 millions d’euros en biens d’équipements professionnels, de produits industriels et agroalimentaires au Gabon. En outre, près de 150 entreprises françaises, dans les secteurs du bâtiment et des travaux publics, opèrent sur le sol gabonais.

Sur le plan politique, la France et le Gabon sont liés par des accords bilatéraux vieux de plus de cinquante ans. La plupart des chefs d’Etat français ont toujours été très proches du pouvoir de Libreville, ce que les opposants aux différents régimes en place ont toujours dénoncé. Les leaders de l’opposition gabonaise ont d’ailleurs souhaité au cours d’une récente sortie médiatique que le nouveau chef de l’Etat français, François Hollande ne marche pas sur les pas de ses prédécesseurs, lesquels ont toujours soutenu, selon eux, les différents régimes en place « malgré leurs méthodes antidémocratiques ».



05/07/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres