L'EVEIL DE L'AFRIQUE

BENIN:Nomination d’un instituteur au Consulat général du Bénin à Paris :Les diplomates s’insurgent contre et décident d’aller en grève ce jour


  

Le Syndicat national des diplomates, interprètes-traducteurs et personnel administratif et technique du ministère des Affaires étrangères (Syndipat-Mae), rend publique une motion de grève qui prend effet à compter ) partir de ce jour mercredi 28 mars 2012. Cette décision des diplomates tient lieu d’une protestation contre la nomination de Edouard Aboe, un instituteur à l’Ecole primaire publique de Bikomgou à Kandi, au poste d’Attaché au Consulat général du Bénin à Paris. Les diplomates se déclarent prêts à durcir le mouvement si leur autorité de tutelle, Nassirou Bako-Arifari, ne revoit pas sa copie. C’est ce que révèlent un communiqué de presse et la motion de grève, dont voici la teneur.


Syndicat national des diplomates, interprètes-traducteur et personnel administratif et technique du ministère des Affaire étrangères (Syndipat-Mae)

A

Monsieur le ministre des Affaires étrangères, de l’intégration africaine, de la Francophonie et des Béninois de l’extérieur

Les travailleurs du ministère des Affaires étrangères, réunis en Assemblée générale extraordinaire le 16 mars 2012 ;

- Considérant les résultats des Etats généraux de la diplomatie béninoise, tenus au lendemain de la conférence des Forces Vives de février 1990 ;

- Considérant le souci du personnel de doter le ministère d’un plan de carrière et de recrutement spécial ;

- Considérant le plan de bradage de la corporation ourdi par le ministre des Affaires étrangères, de l’intégration africaine, de la Francophonie et des béninois de l’extérieur au profit de ses amis politiques ;

- Considérant le titre d’affection N°013/Maeiafbe/Dc/Sg/Sga/Drh/Darh/Sgpc/D2 du 14 octobre 2011 ;

- Considérant le titre d’affectation N°017 /Maeiafbe/Dc/Sg/Sga/Drh/Darh/Sgpc du 15 mars 2012 concernant un instituteur affecté de l’ Ecole Primaire publique de Bikomgou (Kandi) au Consulat général du Bénin à Paris pour y occuper une fonction diplomatique alors que des compétences requises existent au ministère ;

- Considérant les discussions que le bureau directeur a eues avec le ministre des Affaires étrangères dans son bureau, le jeudi 15 mars 2012 ;

- Considérant le refus du ministre de rapporter ledit titre ;

. protestent contre le bradage de la corporation par le ministre des Affaires étrangères ;

fustigent les affectations parcellaires du ministre des Affaires étrangères ;

expriment leur amertume, leur consternation face au maintien en fonction des retraités, ce qui affecte dangereusement la carrière des autres agents du ministère ;

exigent l’annulation sans condition du titre n°017/Maeiafbe/Dc/Sg/Sga/Drh/Darh/Sgpc du 15 mars 2012 ;

décident d’observer, en cas de refus du ministre des Affaires étrangères d’annuler l’affectation de l’instituteur Aboe Edouard, une grève d’avertissement de 48 heures, pour compter à partir de ce jour  mercredi 28 mars 2012 ;

rendent le ministre des Affaires étrangères responsable des déconvenues qu’engendrerait son refus de rapporter ledit titre.

Faite à Cotonou



28/03/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 122 autres membres