MOPJAD Infos

BENIN:Le processus de désignation des membres de la Cena entamé


Le processus de désignation des membres de la Cena entamé


Les honorables députés se retrouvent ce jeudi 8 mai 2014 conformément à l’ordre du jour de la séance plénière, pour entamer le processus de désignation des membres de la Commission électorale nationale autonome, organe chargé de gérer les élections pendant 5 ans. Selon les indiscrétions, les débats vont surtout tournés autour du rapport de la commission des lois sur le mode de désignation des membres de la Cena. Tel que stipulé dans le code électoral, cet organe administratif sera composé de 5 membres : Quatre membres pour le parlement et un membre pour les magistrats. Ainsi, conformément à la configuration politique de l’assemblée nationale, la mouvance parlementaire se taille deux membres et l’opposition parlementaire composée des groupes parlementaires Un et Prd- Un se taille également deux membres. Pour le moment apprend- on, les élus du peuple resteront à l’étape de l’étude du rapport de la commission des lois dans la journée d’aujourd’hui. Suivra après la désignation proprement dite de ces membres

Au titre du représentant des magistrats, tout est fin prêt d’autant plus que le parlement est saisi depuis plusieurs semaines sur leurs trois représentants. Il s’agit du président de tribunal de Porto- Novo, suivi de Claire Ayemona et de madame Nadjo.

Un enjeu capital, vers une rude bataille entre les groupes parlementaires

En réalité, ce processus de désignation des membres de la Commission électorale nationale autonome (Cena) revêt un enjeu capital en ce sens qu’elle se chargera d’organiser pendant son mandat au moins trois élections. Les élections municipales et communales, les élections législatives et les présidentielles de 2016. Face à cet enjeu capital, on notera inévitablement des passions qui vont se déchaîner dans les groupes parlementaires. Selon les indiscrétions, c’est à la mouvance parlementaire que la désignation ne sera pas facile. Ils sont plusieurs groupes parlementaires qui au regard des ambitions surtout pour la présidentielle de 2016, auront à tirer chacun le drap de son côté. On notera surtout un tiraillement entre les députés pro-Nago et les députés partisans du président Boni Yayi, qui aura à positionner un dauphin en 2006, vu que son rêve de réviser la constitution et de s’éterniser au pouvoir à partir de 2016 s’estompe définitivement. Mais au regard des derniers développements à l’assemblée, on apprend que le jeu se jouera beaucoup plus en faveur du président Nago qui ne cache plus ses ambitions pour la marina en 2016. Une ambition noble évidemment. Vue qu’il est la deuxième personnalité de l’Etat aujourd’hui, pourquoi ne pas devenir la première ? Dans le camp de la minorité parlementaire, aucun problème ne se pose apprend-on également. Le groupe parlementaire Union fait la Nation aura à désigner un représentant tout comme le Prd- Un. Le jeu se jouera également au niveau de la désignation du représentant des magistrats. Car, pour contrôler la Cena, il va falloir compter également avec ce dernier. La bataille sera donc vraiment rude.

Thobias G Rufino



08/05/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 123 autres membres