L'EVEIL DE L'AFRIQUE

BENIN: Accroissement du budget général de l?Etat 2015 :« L?annonce de 6% est peu crédible », selon Abt

       Dans une conférence de presse animée, au siège de l’Alliance Abt à son siège hier à Cotonou, le Professeur Sébastien Azondékon a étrillé le Budget de l’Etat exercice 2015. Il en a, pendant deux heures d’horloge, révélé les failles et insuffisances.

Le budget de l’Etat exercice 2015 envoyé par le gouvernement au Parlement intervient dans un contexte de criseAux dires du Professeur Sébastien Azondékon, pour profiter de ces effets positifs de la croissance au plan mondial, il faut que notre pays assainisse son environnement politique, économique et social ; et il faut des réformes qui réduisent significativement le risque pays .

Pour lui, le développement n’est pas de la « prophétie ». Le conseiller à l’économie de l’Alliance Abt, a fait aussi ressortir quatre hypothèses fausses sur lesquelles le Budget général de l’Etat est établi : la poursuite des réformes portuaires, l’augmentation de la production agricole, notamment les produis vivriers et la production du coton qui atteindrait les 400 000 tonnes en 2015 et devrait progressivement atteindre les 500 000 tonnes en 2017 et l’amélioration du climat des affaires dans le but d’attirer les investissements vers les pôles de croissance et de diversifier le tissu industriel. Le conférencier a indiqué que les réformes portuaires quoique pertitentes, n’ont pas permis encore de rendre notre port plus attractif et compétitif. La preuve, « alors que les côtes de notre voisin le Togo sont inondées de navires en attente de déchargement, notre port souffre cruellement d’une pénurie criarde d’escale de navires ». Aussi, si la production cotonnière pour 2014 est à peu près de 300 000 tonnes, au regard de la quantité de coton laissée en plein air dans les usines d’égrenage et à la merci des grosses pluies et qui pourrissent sans espoir de récupération, on ne peut pas parler de campagne réussie. Les plus naïfs de nos compatriotes, rassure-t-il, savent que le régime actuel est le plus accoucheur d’éléphants blancs de toute l’histoire de notre pays. Donc, le taux de 6,0% de croissance projeté pour 2015, ne tiendra pas.« Comment peut-il sortir un Budget 2015 aussi naïvement optimiste alors que l’économie plonge sous un délestage incontrôlable ? Pourquoi le Budget 2014 n’a même pas été exécuté à 48% ? Il ne sert à rien de débiter des montants ronflants comme 1 500 milliards pour se donner le look que l’on n’a pas. Nous étions à 1 300 milliards en 2014 ; avec au plus un taux d’exécution de 48% ; cela n’a fait que 624 milliards en réalité. Pourquoi ne pas rester conservateur dans nos prévisions et appliquer ce même taux à 2015 et arrêter le Budget 2015 autour de 720 milliards ? Il y a eu dans ce budget une surestimation des recettes budgétaires », explique le conférencier.



28/10/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres