L'EVEIL DE L'AFRIQUE

Article sans titre

Libye – Le délirium tremens et l’hypocrisie crasse des ONG humanitaires

Publié le29 janvier 2012


 

Dans un silence de monastère, les Obama, Sarkozy ou Cameron, les bourreaux du peuple libyen, ne commentent plus les évènements macabres qu’ils ont mis en place en Jamahiriya arabe libyenne. Le sahel est devenu une poudrière. La torture s’est généralisée avec la chasse aux sorcières instituée par les renégats du CNT. Dans ce vacarme infernal, comme par enchantement, Amnesty international fait un bilan tragique et Médecins sans frontières fait ses bagages. Mais, où étaient ces Organisations non-gouvernementales (ONG) au moment de l’agression de l’OTAN ?

Qu’il est facile d’imputer la barbarie aux pauvres Libyens qui ne sont non plus exempts de tout reproche ! Or, la vraie s’est déroulée avec l’entremise de l’OTAN. En ce temps-là, personne n’entendait ces ONG hypocrites, bourreaux des Libyens au même titre que les puissances occidentales et leurs alliés du golfe. Ce silence complice montre le cynisme abyssal de ces gens qui n’ont cessé de faire des éloges sur la fameuse démocratie naissante qui hélas, est faite d’exactions, de tortures, d’exécutions sommaires, extrajudiciaires et des arrestations arbitraires .

Le CNT a par ailleurs adopté la loi électorale très inspirée des Frères musulman. Une loi scélérate, très démocratique en fait. Ainsi, les personnes ayant occupé des postes de responsabilité dans les Comités révolutionnaires, de l’ancien régime de Mouammar Kadhafi, et de ses organes de sécurité, ne peuvent pas se porter candidats. Dans quel pays peut-on accepter une démocratie d’exclusion ? Seulement en Afrique bien sûr, et en Libye en particulier, sans que personne ne trouve rien à redire. N’est-ce pas un aveu de faiblesse prouvant que le CNT ne règne que par la terreur en instituant des citoyens de seconde zone ?

Quant aux champions de la démocratie, leur but est atteint. Les dirigeants occidentaux qui n’avaient qu’en ligne de mire l’assassinat du frère guide Mouammar Kadhafi, l’empêcheur de tourner en rond pour la guerre de prédation menée contre son pays, ils se servent sur le dos des Libyens, volant leur pétrole et leur gaz en toute impunité. Vous avez dit guerre humanitaire ? Ce conflit préfabriqué fait que, ces monstres se lèchent les babines, se délectant à souhait, tout en se taisant honteusement. Après avoir installé une société où l’impunité abyssale fait force de loi, avec la complicité des ONG, que vaut la vie d’un Libyen ? Rien.



29/01/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres