L'EVEIL DE L'AFRIQUE

Après la proclamation des résultats définitifs par la Cour: Abdoulaye Bio Tchané et Me Adrien Houngbédji se prononcent ce jour

Selon donc les dernières informations, Me Adrien Houngbédji et Abdoulaye Bio Tchané ne veulent pas démordre. Ils ne sont pas non plus dans la logique d’adresser comme certains le souhaitent, des félicitations à Boni Yayi, candidat déclaré élu président de la République par la Cour constitutionnelle aux premières heures de ce mercredi 30 mars. Le premier continuerait de revendiquer la victoire du vote tandis que le second dénoncerait toujours sa mauvaise organisation et plaide pour son annulation pure et simple.

Ce jeudi 31 mars, les deux hommes édifieront davantage la population sur leur position suite à la proclamation des résultats définitifs par la Cour constitutionnelle mercredi 30 mars dernier. De sources proches de M. Abdoulaye Bio Tchané, on apprend que le candidat restera campé sur sa position et dénoncera à coups sûr, les résultats proclamés par la Cour même s’il compte appeler le peuple à la paix. Du côté du candidat Adrien Houngbédji, les informations font écho de ce que le discours sera un peu acerbe. Le candidat revendiquera toujours la victoire et dénoncera un complot contre la nation.

Toutefois, en dépit des déclarations, les comportements que ces deux camps auront à adopter après les résultats définitifs demeurent toujours de l’ombre. S’il est vrai que le mardi 29 mars dernier, le président de l’Union fait la nation (coalition qui a promu la candidature de Me Adrien Houngbédji) a déclaré sur la chaîne de télévision canal3 que « nous laissons sédimenter les débris de la dictature au non de la non violence, nous ne sommes toujours pas capables de dire si le candidat Houngbédji va recourir à la violence pour se faire entendre ». De toutes les manières, on espère percer le mystère à l’issue de sa sortie médiatique de ce jour.

Précisons que M. Abdoulaye Bio Tchané et Me Adrien Houngbédji ont été les seuls candidats à adresser en dehors du président Boni Yayi déjà déclaré favori à l’issue des résultats provisoires proclamés aux premières heures du lundi 21 mars dernier, des recours à la Cour constitutionnelle. Malheureusement, contre toute attente, ils ont vu la quasi-totalité de  leurs requêtes rejetées (à l’instar de celles de Bonis Yayi) à l’aube du mercredi 30 mars par les sages de la Cour qui statuant, ont proclamé Boni Yayi élu président de la République au premier tour de l’élection présidentielle du 13 mars 2011 avec 53,139% contre 35,640 pour Adrien Houngbédji et 6,139 pour Abdoulaye Bio Tchané.




31/03/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres